C H A T



 

Partagez | 
 

 Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Teinakh Daergen
Mortel
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 13/03/2014

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Sryles/Cartographe
Âge: 27 ans
Signes particuliers: Cheveux noirs attachés en une unique tresse descendant jusqu

MessageSujet: Re: Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]   Ven 13 Oct 2017 - 9:06

   Le choc est rude, Teinakh est secoué. Il ne se doutait absolument pas qu'Irilak puisse être si impulsif et dangereux. Dangereux pour la population locale, mais finalement dangereux aussi pour lui-même. Car en agissant ainsi, en nuisant à ce point aux locaux, Irilak va rapidement présenter un problème pour les affaires des Seigneurs Marchands. Et ceux-ci ne tarderont pas à mettre tout en œuvre pour "gérer" le problème. Cette pensée aide le cartographe à calmer son esprit. Oui, il est d'accord avec Yllianna, sur toute la ligne.
    En plus des Seigneurs Marchands, Irilak a un contrat de la Guilde sur sa tête. Pour ce qu'il en sait, la Guilde n'abandonne jamais un contrat. La situation se règlera donc d'elle-même, le danger que représente Irilak sera traité naturellement par des entités capables de déployer beaucoup plus de moyens qu'eux seuls. Par contre, cela peut prendre un certain temps. Et, comme l'a dit Yllianna, il y a à faire. En attendant le déploiement des forces des Seigneurs Marchands et l'intervention de la Guilde des Assassins, il faut protéger les locaux.
    L'esprit concentré, la voix calme et sure, Teinakh partage ses pensées avec Yllianna :
    — Si le village dont vous revenez est en train de se préparer pour faire face, alors peut-être qu'il faut y amener les habitants des environs... Mais les ressources du village ne sauraient être infinies, je ne sais pas dans quelle mesure ils sont capables d'accueillir davantage de réfugiés.
    Il interroge sa compagne du regard. Alors, il comprend à quel point elle est tendue. La jeune femme est crispée, elle peine à rester en place. Ses yeux filent à droite, à gauche, comme si elle ne parvenait pas à focaliser sa conscience. Visiblement, elle est en proie à la panique, impuissante face à un danger dont elle se sent responsable sans avoir les moyens de l'assumer. Teinakh se lève, il prononce avec douceur :
    — Yllianna, dites-moi comment vous vous sentez.
   L'intéressée lève les yeux vers lui. Elle lâche dans un demi-soupir :
   — Je... Je ne sais pas. Je n'aurais jamais cru que ça puisse aller aussi loin, prendre de telles proportions...
   Elle déglutit avec difficulté.
   — Il faut que l'on fasse quelque chose pour ces gens !
   À l'évidence, sa réponse est lacunaire. Le stress, l'angoisse grandissent en elle à mesure que l'exposé de la situation tourne dans sa tête. Dans cet état, elle ne semble pas capable de réfléchir, de construire une pensée ou un raisonnement. Le cartographe lui tend la main. Son visage est paré d'une détermination solide.
   — Venez ! Mettons-nous au travail !
   Il décoche un sourire éclatant, rempli de toute la confiance et l'énergie de bienveillance qui l'habite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yllianna Lunéa
Mortel
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/05/2016

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Weranoï/Marchand
Âge: 27 ans (826)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]   Lun 2 Avr 2018 - 11:16

Voilà trois bons quart d'heure que je fais les cent pas sur le bord de la route avec impatience. Je me demande ce qui prend autant de temps à Teinakh. Au camp, nous avions décidé de nous séparer pour qu'il aille se renseigner sur l'éventuelle capacité du village à accueillir plus de monde. Etant donné qu'on m'y avait vu quelques heures plus tôt déguisée en paysanne, cela aurait pu poser problème si l'on me revoyait habillée avec ma tenue habituelle et mes deux lames. Nous aurions tout de suite parus suspects et les informations que nous aurions pu recevoir auraient alors été très limitées, si nous ne finissions pas arrêtés car suspectés d'être à la solde d'Irilak. Pendant qu'il s'y rendait, j'ai remonté la route jusqu'à l'embranchement des bois que nous avions traversé pour arriver au village la veille. Nous nous étions donné rendez-vous à ce point là. Ici, je ne risquais pas d'être vue depuis le village à rester plantée au milieu de la route, j'ai une bonne vision de ce qui se passe autour de moi et il sera assez simple de se retrouver.

Je n'aime pas ça. Je ne suis pas une hors-la-loi... J'aurais voulu aller au village aussi, expliquer qui nous sommes et leur dire que nous souhaitions leur venir en aide. J'aurais voulu que l'on ait pas recours à de tels mensonges mais comment aurions-nous pu nous douter que la situation en arriverait à un tel point ?

Nul doute que j'aurais pu continuer de me lamenter ainsi pendant un long moment encore. Heureusement, l'arrivée de mon compagnon vient couper court à mes pensées. J'écoute ses nouvelles d'un air grave. Comme nous le redoutions le village a atteint sa capacité maximale. Cependant, les miliciens lui avaient indiqué sur une carte de la région une autre bourgade où ils pensaient rassembler les habitants des villages situés par-delà les bois que nous avions traversés. Il ne s'agit pas d'un grand village mais plutôt d'un bourg paysan avec une multitude de grange d'entrepôts pour réunir les récoltes et matériaux agricoles. Ces bâtiments de stockage permettraient de réunir de nombreuses personnes de trouver asile.

D'après ce qu'on lui avait dit, les hommes envoyés pour défendre cette nouvelle place forte de fortune allaient suivre la route principale en faisant quelques détours léger afin de ratisser un bon nombre de villages tout en raccourcissant autant que possible la durée de leur voyage. Ce n'est qu'une fois installés qu'il commenceraient à envoyer des hommes à travers la campagne pour ramener les habitants des villages plus éloignés.

Avec une telle méthode, il est peu probable que le village des bûcherons que nous avions approchés la veille soit averti avant qu'il ne soit trop tard... Nous en revanche, nous étions bien placés pour nous en occuper. Pour rejoindre l'autre village, nous devions traverser une portion des bois de toute manière. Quitte à nous y engager, autant faire le détour pour avertir ces gens.

Quittant mon air grave, je relève la tête pour regarder le cartographe dans les yeux avant de lui proposer :

-Si nous devons nous rendre vers ce village, que diriez-vous d'en profiter pour donner l'alerte dans ce village de bûcherons sur le chemin ? Cela nous rajouterait à peine une demi-journée de marche mais ça pourrait bien les sauver. Vu comme ils sont perdus au milieu de la forêt, cela pourrait prendre du temps avant que les miliciens ne les préviennent.

Au vu du caractère de mon compagnon, je pense qu'il avait déjà cette idée en tête mais dans le doute, je préfère tout de même lui demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teinakh Daergen
Mortel
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 13/03/2014

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Sryles/Cartographe
Âge: 27 ans
Signes particuliers: Cheveux noirs attachés en une unique tresse descendant jusqu

MessageSujet: Re: Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]   Jeu 26 Avr 2018 - 13:45

Un sourire tranquille flotte sur ses lèvres quand il ferme doucement la porte derrière lui. Les sons diffus des discussions calmes dans l'auberge se faufilent timidement à travers les fins interstices du panneau de bois et vont se perdre dans la douceur de la nuit. L'air léger charrie des effluves délicates d'humus et l'humidité du soir dépose une fraîcheur apaisante. La cherchant du regard, Teinakh la trouve rapidement. Yllianna est là, adossée un peu plus loin. Ses yeux se perdent dans le ciel, elle y guette sans y penser les premières lueurs des étoiles. Son esprit est loin, errant dans l'incertitude de son avenir.
   L'intervention s'était déroulée sans encombres, ils avaient informé le village de bûcherons qui, d'abord incrédules, avaient fini par considérer la nouvelle, s'empressant de plier bagage. Ils avaient ensuite fait route ensemble vers le camp et les deux aventuriers s'étaient vus offrir le repas en remerciement de leur service.
   Leur tache est donc à présent terminée. Teinakh ne restera pas ici. Il n'est pas un guerrier, il ne peut pas être utile à la défense de la bourgade. Il ne serait qu'une bouche de plus, consommateur de réserves précieuses en ce temps de crise. Il compte passer la nuit ici, puis partir au petit matin. Il reprendra sa route initiale, pressant le pas pour ne pas s'attarder dans la région.
   Mais pour elle... L'attaque de la caravane a tout changé, renversant son mode de vie et menaçant son avenir.
   Teinakh s'approche de sa compagne de route. Il s'adosse à ses côtés. Sa voix tranquille lâche un soupire, des mots simples.
   — Que comptez-vous faire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un contrat juteux... [Fira Tal'Ukhan et Teinakh Daergen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.
» Signature de contrat - Marc Staal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Royaume de Quetaïn-