C H A T



 

Partagez | 
 

 Résumé de l'histoire de Deryn jusqu'ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deryn Basalt
Dieu de l'Origine
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 29/11/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Inconnue/Assassin
Âge: 33 ans
Signes particuliers: yeux blancs, moitié de l'œil droit rouge

MessageSujet: Résumé de l'histoire de Deryn jusqu'ici   Sam 5 Jan 2013 - 19:18

Elle est assise, le dos contre le dossier de sa chaise, les yeux vers le plafond.
Beaucoup de bougies sont allumées sur et autour du pupitre, sur lequel repose un petit tas de feuilles. Une plume est sagement posée à côté. Deryn ferme les yeux. Écrire. Oui ? Non ? Pourquoi pas, mais pour faire quoi ? Pour dire quoi ? Et à qui ? Elle se passe une main sur le visage, puis sans son éternel sourire pour une fois, prend la plume.

Tout a commencé sur une plage.

Non.
Elle secoue la tête et raye la phrase.
Tout n'a pas commencé sur une plage, tout a commencé dans une forêt près de l'Embourbé. Mais non, ne joue pas sur les mots, tout a commencé sur la plage il y a seize ans !
Elle soupire.

Et trempe la plume dans l'encre.


¤

Tout a commencé sur une plage de la côte ouest du Royaume de Quetaïn, il y a seize ans.
L'étrangeté de son regard a faillit en faire une bête de foire, à son arrivée ici, après que soit retombée la nouvelle effervescente de l'arrivée d'une amnésique –enfin, cela a duré quelques heures tout au plus.
Au début, elle et sa conscience étaient comme une page blanche qu'elle avait peur de gribouiller, alors elle s'est appliquée dans cette écriture, a consulté des bibliothèques venant des quatre cités et a finit par avoir la passion de ce monde : elle ne savait pas ce qu'elle faisait là, alors elle voulait se faire une opinion de ce monde avant d'essayer soit d'y vivre, soit de chercher ses origines.
Alors, elle est allé voir la Hanse des historiens, puisqu'elle avait apprit que ce monde était principalement basé sur un système de Guildes. Elle a étudié pendant deux ans puis a finit par se lasser, d'abord parce qu'elle avait presque tout comprit, ensuite parce que ce qu'elle voulait, c'était ce monde. Le passé était très intéressant, mais sans le présent, il ne valait rien à ses yeux.
Alors elle a rejoint la Confrérie des Cartographes.
Mais le système actuel de cinq cités, de cinq royaumes, la fascinait. Elle demandait sans cesse à ses maîtres ou aux élèves plus âgés qu'elle pourquoi on ne pouvait pas aller étudier le cinquième royaume sur place et qu'on se contentait des récits qui leurs en étaient faits par les voyageurs ou ce qu'il y avait dans les livres. Tout le monde lui répondait que c'était trop dangereux, et que ce n'était pas un endroit pour une jeune fille.
Mais elle était curieuse.
Et elle était étrangement attirée par cet endroit.
Comme si elle devait y aller. Comme si c'était inscrit quelque part en elle.
Comme une évidence.

Elle est donc, à vingt-et-un ans , partie à la découverte de ce pays qu'elle ne connaissait pas.
Et elle a faillit se faire tuer. Normal, pour Akeraï, le pays pourpre, surtout dans la Forêt embourbée. Enfin bref. Elle allait y passer mais elle a réussit à fuir par les arbres. Et elle a fait une rencontre étonnante... Sen, un maître assassin, qui de prime abord l'a menacé... puis l'a relâchée, et après une longue discution dont de longues argumentations de la part de Deryn, a consentit par l'accompagner jusqu'à Akeraï. Puis, lorsque la cité fut en vue, il lui proposa très sérieusement de devenir son apprentie.
Deryn, sursauta, ne s'y attendant pas –mais ayant espéré tout le long du voyage quelque chose dans ce style-là, sans trop savoir pourquoi ni comment ; comme une évidence.
Elle commence par lui raconter qu'elle s'est retrouvée sur une plage il y a sept ans, qu'elle a été Historienne puis Cartographe, avant de lui décrire le besoin impérieux de venir ici. Qui sont ses parents, d'où elle vient, elle ne sait pas. Officiellement, elle est venue ici pour étudier, officieusement parce que le droit chemin, la page vierge, l'écriture harmonieuse, le stylo bleu marine, elle en a marre. Et puis, surtout parce qu'il n'y a qu'ici qu'elle n'a pas cherché.
Et au final, elle ne peut s'empêcher de dire oui à l'assassin.
Et ce faisant, elle s'engage pour sept ans de sa vie.

Au long de son apprentissage, elle a fréquenté en dehors de ses cours d'autres assassins que son maître qui, même si elle l'admire, n'est pas assez assassin à son goût. Elle a prit exemple sur plusieurs assassins qu'elle jugea comme ses modèles. Et en particulier un apprenti assassin schizophrène de dernière année. Ses deux personnalités la font rire. Elle adore tout particulièrement la deuxième, la plus sadique.
Bref, elle a écrit la suite de son histoire avec du pourpre. Avec du sang. Son écriture est devenue plus affirmée, beaucoup moins dans le soucis de l'esthétisme. Elle est devenue baroque, déviante. L'écriture a commis des écarts, des boucles, des ratures, elle a presque déchirée la feuille par endroits.
Deryn est devenue mauvaise.
Elle a prit goût au sang.
Elle a prit goût au vol, au viol, au meurtre.
À la souffrance.
Comme une évidence.
Comme si elle avait été conçue dans ce but.

Deryn est une étrangeté. Une impureté.
Quelque chose qui n'aurait pas dû être.
Et pourtant elle est une évidence.
Elle est incompréhensible.

¤

Sept ans ont passé.
Onze ans depuis ses premiers souvenirs.
Elle a beaucoup changé, bien qu'au fond elle soit restée la jeune fille "née sur la plage".
Son maître est mort il y a une poignée de jours. Il a dit qu'elle était celle qu'il attendait depuis qu'il était passé maître. Il a dit qu'il avait eut de nombreux apprentis mais, selon lui, qu'elle était la seule qui ne l'ai pas déçu.
Deryn, interloquée, lui a demandé où il voulait en venir, et là... Il s'est mit à lui raconter la Vraie histoire de la Guilde, ainsi que son Vrai but (hrp=vous voulez savoir, hein ? x3). Et il lui a également dit qu'il était le vrai maître de la Guilde, que tous les assassins côtoyaient tous les jours sans le savoir –il a éclaté de rire comme souvent, trouvant cela très drôle– car, a-t-il argumenté, le maître de la guilde ne devait pas rester cloîtré dans une tour de marbre en attendant que le travail soit fait, ou sinon il ne serait plus un assassin et plus digne de diriger la guilde. L'actuel "dirigeant" était donc un assassin assez comédien et dans le secret bien sûr.
Et c'était bien le seul –c'est d'ailleurs celui qui aurait dû lui parler de cela si jamais Sen était mort avant d'avoir pu lui dire tout cela.
Il a conclut que c'était quelque chose qui se passait de maître à apprenti depuis la naissance de la Guilde. Sur-ce, il s'est adossé à l'arbre derrière lui et avait laissé sa tête aller de côté.
Deryn avait cligné des paupières, refusant de voir ce qui sautait aux yeux.
Du poison pourpre à la commissure de ses lèvres.
Il s'était donné la mort.

– Sen ? Sen ! SEN ! Sen ..! non...

Elle le secoua de toutes ses forces.
Il avait décidé de lui laisser la place. Elle frappa son buste, à plusieurs reprises, comme pour forcer le cœur à rebattre.
Mais il était mort.

– T'es... un abruti...

Une larme roula sur sa joue.
Ses premières pleurs depuis sa naissance.
Des pleurs brûlantes. Douloureuses.
Amères.

¤

Elle n'a plus pleuré depuis ce jour, il y a trois ans.
Cela fait trois ans qu'elle est à la tête de la guilde et que personne ne le sait. Et pourtant, grâce à ses études d'historienne et de cartographe, elle est véritablement la mieux placée pour permettre à la Guilde de prospérer, et en effet, jamais la guilde n'a autant prospéré. Grâce à Deryn, un nouveau repaire pour les assassins s'est vu ouvert sous Quetaïn, centre de l'Empire et incontournable centre stratégique. D'ailleurs, elle envisage d'en ouvrir également dans d'autres cités...

[/center]

_________________


Spoiler:
 

Présence en pointillés


Dernière édition par Deryn Basalt le Sam 12 Jan 2013 - 11:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Résumé de l'histoire de Deryn jusqu'ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'histoire d'une Fée: Mélusine
» Histoire du Berry (jusqu'en 1453) - Hugoruth
» ► Résumé de l'Histoire de DOC
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Personnage :: Carnet de Bord :: Carnet de bord de Deryn Basalt-