C H A T



 

Partagez | 
 

 Art et connaissances de la Démonologie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philip Sartin
Dieu de l'Origine
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 29/11/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/ Feïral /Ordre des Chevaliers
Âge: 35 ans
Signes particuliers: Une large cicatrice barrant son torse.

MessageSujet: Art et connaissances de la Démonologie.   Dim 16 Déc 2012 - 20:14

Art de la Démonologie :




Il est une dimension particulière où rien n'a véritablement de formes. C'est dans cette dimension que les démons évoluent, n'aspirant à rien de plus que se laisser aller.
Nul ne sait quand cette dimension fut découverte, pas plus que l'origine de la démonologie. En effet, cette science provient d'une ancienne race qui eut le malheur de défier les Hommes. Malgré la puissance des démons qu'ils employaient, la race fut exterminée dans les marais d'Akeraï. Il arrive encore que l'on y trouve d'anciens manuscrits dans la langue de cette races, recensant pour la plupart des découvertes sur les démons et aussi les moyens de les invoquer. C'est par les études d'anciens mages humain que cette science a pu être appréhendée.


I-Les Invocations.




I.a-Les degrés et Pentagrammes associés.

I.a.1-Pentacle de l'Iinvocateur.

Le Pentacle de l'invocateur est la base de la Démonologie, c'est lui qui puise l'énergie de l'invocateur pour attirer un démon en ce plan sans que l'invocateur n'ait à pénétrer sur le plan infernal, ce qui assurerait sa mort.

Quel que soit le démon, ce pentacle est unique et simpliste. Un cercle et la fameuse étoile à cinq branche qui est la plus souvent utilisée. Un défaut dans ce pentacle ne coute pas grand chose, le démoniste se verra juste incapable de canaliser son énergie. C'est, de loin, l'erreur la moins grave qu'il puisse commettre.

Une raison pour compliquer un pentacle d'invocateur, serait de vouloir incorporer plus d'un invocateur. Alors, il y a bien des choses de modifiable pour améliorer la fusion des énergies.


I.a.2-Pentacle du Démon.

Ce Pentacle ci permettra principalement à l'Invocateur de se protéger du démon et aussi de lui imposer un Pacte qui ne profite qu'à lui. Une invocation tentée sans un de ces cercles assure le plus souvent la mort de l'invocateur. De même, la moindre imperfection dans un pentacle, ne serait-ce qu'un cheveu fendant une ligne, est un risque de perturbation dans le déroulement de l'Invocation. Toujours s'assurer que la surface est exempts de défaut!

Il existe de nombreux type de ces Pentacle. Tous se compose d'au moins un cercle, qui délimite la prison du démon. Il n'est pas rare de doubler les cercles par prudence, mais cela entre aussi dans le compte d'une valeur importante. Le degré.

Tout comme les démons, leurs Pentacle-prisons, sont catégorisé par degré. On compte de nombreux moyens d'améliorer son pentacle et on accorde un degré pour chaque lots d'améliorations ajouté au cercle. Bien sûr, ces degrés ne sont pas une science exact, ils ont été évalués de manière a assurer l'emprisonnement du démon, pour peur qu'aucun défaut ne vienne troubler les pentacles.

Les améliorations suivantes ajoutent des degrés à un pentacle.

-Le nombre de sommets/branches d'une étoile. (carrés et triangles sont aussi des étoiles)

-Doublage des lignes tracées

-Lots de runes démoniaques gravées dans les cercles.

-Représentations liées au démon invoqué autour des cercles.

-Contours de cercles agrémentés de runes.

Bien d'autres choses encore, traçables.

Il n'y a pas que les dessins qui puissent augmenter les degrés de l'Invocation.

L'utilisation de certains parfums permet d'augmenter la puissance du cercle. Il est conseillé de moudre des herbes aromatiques dans un bol et de le poser proche du cercle.


I.b-Les Formulations et appels.

La démonologie demande aussi une certaine connaissance d'une langue ancienne et perdu. A vrai dire, seules les formules d'invocations sont restées, bien qu'il semble s'agir de la langue natale des démons. Jusqu'à présent, aucun démoniste ne s'est risqué à invoquer un démon pour le forcer à révéler sa langue. Le démonologie reste un art peu pratiqué et rarement à but instructif.
Cette langue semble en opposition total avec celle des elfes, car la parler ou l'entendre provoque toujours des frissons d'effrois et fait fuir les créatures proches.


II-Les Démons.





II.a-Les Démons, leurs types et degrés associés.


On compte huit types de démons:

Les Mites: Petits insectes volants armés de dents pointues. Cette classe de démon est presque dénuée d'intelligence, mais il ne faut pas les prendre à la légère. Invoquer ces petites bestioles est aisé et constitue donc l'attaque la plus simple du démoniste. Elles n'ont pas de noms particuliers et s'invoquent en groupe de trois minimum. Plus on en invoque, plus cela coûte ne énergie. L'invocateur serait prudent de ne pas quitter son cercle d'invocation avant le renvoi de ces bestioles.

Les Mites sont toutes de degrés 1.


Les Gnomes:Petits démons munis d'une certaines intelligence, puisqu'ils savent parler et possèdent des noms, qui n'est cependant pas bien développée, puisqu'ils ne savent jamais quand se taire. Ils constituent les premiers serviteurs dont s'entoure un démoniste. Les invoquer n'est pas bien compliqué et les soumettre encore moins.
Les gnomes ne possèdent pas de sorts.

Les gnomes vont de degré 2 à 5


Les Foliots: Ces démons sont plus gros que des gnomes et plus musculeux. Ils sont néanmoins deux fois plus petits que des humains normaux. Le seul intérêt à invoquer ces êtres plutôt que des gnomes est sans doute leur force monstrueuse.
Les foliots ne possèdent pas de sorts.

Les foliots vont de degré 3 à 8


Les Utukkus: Ces démons sont particulièrement violents et revêtent des formes humaines à tête d'animal mesurant plus de quatre mètres de haut. Ils constituent des démons particulièrement dangereux et sont difficiles à invoquer. Ils se révèlent aussi stupides et moins subtiles que des gnomes. Parmi tout les démons, se sont les seuls à apprécier d'être utilisé, pour peu que ce soit à fin guerrière. Les Utukkus ont un certain sens de l'honneur.
Les Utukkus ne possèdent pas de sorts.

Les Utukkus sont de degré 9


Les Horlas: Ces démons ci ne sont pas particulièrement puissants mais sont très repoussant. Souvent, leur image seule suffit à pousser un homme dans la folie. Ils sont aussi les parfaits anti-démons, puisqu'ils sapent leur magie et affaiblisse leur forme terrestre. Néanmoins, tout le monde n'a pas la force de traiter un pacte avec ces choses.
Les Horlas ne possèdent pas de sorts.

Les Horlas sont de degré 10


Les Djinns: Le début de l'intelligence démoniaques et aussi de la ruse, des complications, des problèmes et des craintes humaines. Les Djinns sont presque tous uniques dans leurs genres et leur puissance varie considérablement de l'un à l'autre, de même que leur perfidie. S'il est déjà difficile d'invoquer un Djinn, il l'est plus encore de le soumettre à un pacte qui nous garde de tout danger, car il interprètera chaque mots de la pire manière possible. En contre-partie, le Djinn relève d'une efficacité considérable et, s'il n'a pas la force physique d'un Utukkus, possède de nombreux sorts et revêt bien des apparences.
Les Djinns sont affiliés à des éléments.

Les Djinns vont de degré 11 à 19.

Les Afrits: Il est pratiquement impossible d'invoquer seul un Afrit. Outre les préparations considérables qui doivent exemptes de tout défauts, l'Afrit est une créature puissante, extrêmement puissante, qui peut aussi bien écraser un Djinn du poing que le faire fondre du regard (ou presque). La quantité d'énergie pour en invoquer un dépasse les réserves de la plupart des hommes et l'intelligence de ces démons ne permet pas à l'invocateur d'être épuisé lorsqu'il prononce le Pacte. N'oubliez pas que la moindre coupure dans un mot risque d'invalider le Pacte.
Les Afrits ont accès a bien des sorts et possèdent une énergie particulièrement importante.
Les Afrits sont affiliés à l'élément de feu.

Les Afrits vont de degrés 20 à 29

Les Marids: Les Marids sont les démons les plus puissant que l'ont puisse invoquer. Au-delà, on parle de Mythes et de fin du monde. Invoquer un Marid relève déjà d'un exploit qui ne peut-être accomplis seul et même rarement à plusieurs. Si certains sont connus, ils n'ont pas été invoqué depuis bien des siècles et jamais par des hommes.

Les Marids sont de degré 30. (certains dépassent clairement ce degré, mais leurs invocations sont si rares que le degré de sécurité à tenir n'est plus évaluable.)

Les Mythes: Entités qui pourraient causer la fin d'un peuple, d'une race ou d'un univers.
Non-invocables.


Les démons s'inspirent beaucoup de l'univers de la trilogie Bartiméus, ainsi toutes les désignations en sont tirés, mais le fonctionnement ne sera pas le même.


II.b-Capacités répertoriées aux différents degrés.

A partir du degré:

I : Une unique forme en générale

V: Camouflage (comme des caméléons.)

VIII: Forme de bête possible.

X: Autant de Formes qu'en permet l'imagination (visibles et solides.) Sorts de "Boule de feu", "Contact électrique", "Pique de glace" accessibles selon l'élément affilié.

XIII: Formes de gaz visible, Sorts de "Façonnage de l'élément", "Pistage de la magie", "Vision des invisibles", "Copie éphémère" accessibles.

XVII: Forme invisible, Toute sorte de compétences accessibles.

XX: Toute sorte de compétences accessibles fantastiques.

XII: Toute sorte de compétences accessibles phénoménales.

XVII: Toute sorte de compétences accessibles difficilement appréhendées.

XXX: Toute sorte de compétences accessibles, et totalement inimaginables.


Les Démons possèdent en général une compétence pour chaque tranche de trois degrés qu'ils possèdent. Ainsi, un démon de degré 17 aura 5 compétences de degré inférieur ou égale au degré 17. Ces compétences sont généralement dispersée dans la liste.

(Propositions de compétences? postez les plus bas.)



III-Scellement de Démons.




III.a-Les capacités conférées à un objet par scellement.

Il n'est pas rare que les démonistes rencontrent des ennuis à cause de leurs démons. En fait, il est rare d'en trouver un qui n'ait pas souffert de cet art! Parmi ceux là, la majorité se sont arrangés pour que les Démons ne puissent par leur nuire. Leur méthode particulière est appelée scellement.

Prenez un objet, pourquoi pas un petit bout de bois? Tout simple, tracez un cercle d'invocation et déposez votre objet dedans. Une formule pour invoquer un démon qui possède une compétence particulière et une autre pour le sceller dans l'objet.
Votre bout de bois est devenu une baguette magique! La compétence du démon lui est conférée et vous n'avez plus qu'à utiliser la formule adéquate pour l'user!
La matière dans laquelle est scellée le démon a son importance. En effet, si l'objet venez à se briser, le Démon s'échapperait, sans aucun lien ni pacte.

Un démon libre sur le monde est une chose terriblement dangereuse. Quel que soi son degré.


III.b-Les Démons et la possession.


Les Démons n'aiment pas notre monde. Le parcourir est une souffrance pour eux, une souffrance qui se caractérise par la prise d'une forme. Dans leur monde d'origine, les démons s'étendent en purs esprits, ce qui les ressources et leur confère leurs pouvoirs. Dans le notre, ils souffrent et perdent leurs puissances s'ils ne font pas l'effort de prendre une apparence physique. C'est pourquoi seuls des démons particulièrement puissant parviennent à se rendre invisible. Même avec une forme physique, le démon continue de ressentir de légères souffrances et de perdre leurs puissances au fil du temps. C'est la raison pour laquelle ils se prêtent à toutes les fourberies pour revenir à leur monde.. Ou pour échapper à cette souffrance.

Quand il est invoqué, le Démon est lié au monde jusqu'à son renvoi, ou la mort de son Invocateur. Mais, dans le cas d'invocation raté la plupart du temps, il arrive que des Démons se retrouvent coincé sur ce monde. Le seul moyen qu'ils possèdent pour échapper à l'extinction c'est de trouver une enveloppe pour contenir leurs pouvoirs. D'où le risque de possession.

Lorsqu'un Démon possède un corps, il dévore la présence de son propriétaire, puis il dévore ce corps. Le premier "repas" est bien obligatoire pour prendre le plein contrôle de ce nouveau corps. Le deuxième n'est pas volontaire. Sans esprit avec qui lutter, le Démon déborde d'énergie, ce qui ronge petit à petit l'enveloppe.

Un Démon libre est un véritable danger, car il n'a pas les entraves qui l’empêcheraient de posséder un corps et peut donc se cacher parmi les mortels, à l'insu total du monde. Ou presque.

Sur leurs passages, les démons laissent des auras que l'on attribut à l'odeur du souffre.



_________________



Dernière édition par Philip Sartin le Ven 28 Déc 2012 - 18:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Sartin
Dieu de l'Origine
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 29/11/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/ Feïral /Ordre des Chevaliers
Âge: 35 ans
Signes particuliers: Une large cicatrice barrant son torse.

MessageSujet: Re: Art et connaissances de la Démonologie.   Dim 23 Déc 2012 - 1:37

Exemple de différents cercles, plus ou moins compliqués.

























_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Art et connaissances de la Démonologie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Démonologie [Libre]
» GRIMOIRES & TRAITÉS DE DÉMONOLOGIE
» [Religion / Justice] Inquisition, chasse aux sorcières
» 1er étage de la bibliothèque : section démonologie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Forêts d'Enetari :: Partie Est :: Monastère des Historiens: Aruil :: Bibliothèques :: Magies & Sciences-