C H A T



 

Partagez | 
 

 L'ère de l'innocence [Elypse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: L'ère de l'innocence [Elypse]   Sam 22 Sep 2018 - 19:53

Debout sur un ponton de bois qui s'avançait sur les remous de l'Océan, l'Ange observait distraitement le pendentif métallique, en forme d'aigle aux ailes déployées, qui tenait dans le creux de sa paume. Si elle fermait les yeux, elle pouvait presque voir son père le déposer dans les mains de sa mère ; le sourire encore doux de cette dernière, l'objet de fer dansant autour de son cou, brillant malgré le temps, malgré la mer, malgré eux.

Elle n'avait jamais compris pourquoi Illiya avait gardé le cadeau de son défunt époux, tout comme elle ne comprenait pas maintenant pourquoi ce dernier s'était retrouvé aux mains d'une bande de mercenaires décidés à la tuer.

Elle ne voyait pas de sens dans tout cela, et n'avait pour seule explication qu'il n'y en avait pas vraiment.

Peut-être que l'attaque était un test.

Peut-être que l'aigle était un rappel.

Peut-être que le tout était une invitation.

Offre-moi ta main et allons danser.

Un appel à l'affrontement, à la mort.

Songeuse, elle plongea son âme dans l'eau mouvante, les poumons gorgés de l'air salin familier et anxiogène.

Elle avait bien des questions qui resteraient à jamais sans réponse, et la frustration, la colère et l'incompréhension l'avaient menée sur une voie dont on ne revient habituellement pas. Ses dernières rencontres l'avaient ancrée dans le temps, un temps que d'ordinaire elle laissait glisser sur elle, demi-elfe à la longévité plus longue que les êtres qu'elle côtoyait.

Après avoir longuement fui, elle avait commencé à se faire à l'idée qu'elle devait affronter les ombres de son passé, et espérer qu'elles libèrent son emprise sur elle – si seulement c'était possible. Se dégager du chemin que sa mère lui avait tracé. Ou y abandonner sa vie.

Elle finit par ranger le pendentif dans sa veste, tout près du sien qui, dansant autour de son cou, se découvrait sous la forme de deux ailes d'ange noires.

Un sourire léger faillit se dessiner sur ses lèvres. Elle s'était fabriquée sa propre légende, à un point presque pitoyable ; cela ne l'empêcherait pas d'aller jusqu'au bout.

L'océan roulant sous elle semblait l'appeler à se noyer dans ses bras.

Se détournant pourtant de l'onde qui se paraît des couleurs du crépuscule approchant, elle remonta lentement le ponton, ses bottes ne faisant aucun bruit sur le bois gonflé d'humidité. Les pans de son manteau sombre battaient ses cuisses, s'ouvrant sur ses habits noirs et sa veste de cuir. Laissés libre, malgré qu'elle soit censée être fichée à Feïral, ses cheveux flamboyants se jouaient du vent qui tentait de les balayer, illuminant son visage pâles et ses yeux-brasiers.

Arrivée tardivement dans la ville portuaire, elle avait pris le temps de réserver une chambre dans une auberge avant de s'abîmer dans ses réflexions et dans les ruelles qui s'offraient à elle. Le chef des mercenaires qui l'avait attaqué ne l'intéressait que peu, finalement. Sa mère était une pirate, et si elle avait sans doute quelques habitudes, ses périodes de prédilection pour s'arrêter à la Crique, se ravitailler et remettre en état son navire, il était improbable de chercher à la situer, surtout depuis la terre. Il fallait l'avoir sur son propre terrain, et Leï refusait de s'en remettre au hasard.

Deux solutions s'offraient à elle. Soit elle tentait tout de même de retrouver le chef, au cas où il aurait des contacts réguliers avec Illiya, soit elle trouvait quelqu'un d'assez fou pour vouloir s'en prendre à une Seigneure Corsaire. Et quel que soit le nombre d'années que cela lui demanderait, il fallait bien qu'elle commence par l'un ou l'autre.

L'un ou l'autre.

Un sourire ambigu flottant sur les lèvres, elle décida que, quoi qu'il en soit, l'on trouve toujours des gens bien intéressants dans les villes portuaires. Un pirate complètement fou, une connaissance, une personne particulièrement bien renseignée sur une bande de mercenaires qui s'était basée sur le symbole de sa mère...

On trouve de tout, dans ce genre d'endroit.

Même des enfants à peine entrés dans l'adolescence.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Sam 22 Sep 2018 - 20:42

Elypse était assise sur une caisse en bois. Elle s'en ferait probablement délogée lorsque les marins commenceraient à charger leur cargaison, mais elle n'en avait que faire. Son visage bien enfoui dans sa capuche, l'adolescente observait.

Elle écoutait les vagues qui s'abattaient sur les pontons de bois. Les carcasses des navires qui grinçaient sous l'attaque de l'humidité. Elle fixait ces gens, tous si différents, qui allaient et venaient devant elle sans la remarquer.

Ennuyée, Elypse ne savait pas par où commençait.


Dans quoi est ce que je me suis encore fourrée moi ?


Il fallait qu'elle parte. Et ce rapidement, la rumeur de l'enfant terrible ne cessait d'enfler sur l'ile. Mais comment s'y prendre. Elle pourrait y aller au culot, provoquant un corsaire. Ou s'introduire dans l'une de ces boites. Après tout, sa petite taille pouvait se révéler être un excellent atout. Tandis qu'elle réfléchissait, l'adolescente faisait tourbillonnait un léger souffle d'air entre ses doigts. Elle avait acquis cette mauvaise habitude et avait bien du mal à s'en débarrasser à présent. Sentant le léger courant d'air passer de phalange en phalange, Elypse repensa à la première fois où cette étrange capacité s’était manifestée. Elle était jeune à l'époque.

Pfff. Me voilà qui résonne comme un elfe de 250 ans.



Ses souvenirs étaient flous. Elle visualisait ce pliage en papier qu'elle avait fait. Un oiseau prêt à s'envoler si on lui insufflait un souffle de vie. Elypse avait bien tenté de le jeter en l'air pour le voir tournoyer, en vain. Et lorsqu'une bourrasque l'avait finalement emportée, elle n'avait pu se retenir de laisser éclater sa joie. Enfin son oiseau prenait son envol. Elle avait couru dans les rues, battant le pavé de ses petits pieds pour suivre sa création qui virevoltait au fil du vent. Mais au fur et à mesure que l'oiseau perdait de sa hauteur, Elypse blanchissait. Son pliage se dirigeait doucement vers la mer.

C'était surement une leçon que la vie lui donnait. Savoir lâcher prise. Comprendre que rien ne nous appartient vraiment. Et pourtant, dans un geste désespéré, elle avait tendu la main vers sa création, espérant que celui-ci revienne. Et par miracle, il s'était détourné de sa trajectoire pour venir se poser dans sa main, le vent continuant de jouer avec ses mèches blondes.

Elypse n'avait jamais connu ses parents. Et elle ne savait absolument pas d'où pouvait venir un tel pouvoir. Mais elle l'appréciait au quotidien. Il l'aidait à se détendre, à patienter, et le vent, bien qu'invisible, était un allié précieux, toujours à ses côtés.



Sortant de ses rêveries, son regard s'arrêta sur une femme qui venait de sortir de l'eau. Ses réflexes de voleuse avaient tout de suite repéré le magnifique pendentif qui pendait à son cou. Jouer un de ses tours une dernière fois était tentant. Mais alors qu'elle envisageait une façon discrète de s'approcher de l'inconnue, ses yeux croisèrent les siens et Elypse frissonna.



Ce n’est pas une bonne idée Elypse. Mais alors vraiment pas. Mais purée. C'est un sacré défi qui s'offre à moi.



Elypse hésita. Joua une dernière fois avec son tourbillon avant de le faire disparaitre dans un claquement de doigts.



Dans les pires des cas, je cours probablement plus vite qu'elle.



Elypse enfila son masque. Elle sourit, se revêtu de son air candide et s'approcha, l'air perdu vers l'inconnue.



"Bonjour, lança-t-elle doucement, excusez-moi, mais je crois que l'un de vos vêtements s'est raccroché au ponton lors de votre remontée."



C'est gros. Tu vas te faire avoir. Mais. Plus c'est gros et plus ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 0:21

Une gamine. Une gamine humaine, assise sur une caisse, comme si de rien n'était. Comme si les enfants avaient leur place sur les quais au crépuscule. Les villes portuaires sont généralement mal famées, selon les coins, et c'était généralement dans ceux-là que Leï traînait. Parmi la vermine, loin des gardes.

Il est des lois implicites que nul ne songe à défier sans en payer les conséquences, et les replis sombres et indomptables des cités en faisaient partie. S'en tenir éloigné, également. Tous les enfants ne prendraient pas le risque de circuler dans le coin.

Une gamine humaine donc, mais pas n'importe quelle gamine. S'interrogeant sur ce qui avait réellement attiré son attention, l'assassin la scruta sans s'en cacher. Une fillette comme n'importe quelle autre, presque.

Il y avait sur le profil androgyne cette lueur fugace que l'on retrouvait dans les regards des roublards, des voleurs et autres tire-bourses trop jeunes. Indécelable pour beaucoup, éclatante pour une demi-elfe plongée dans le crime corps et âme.

Elle manqua sourire d'amusement.

Tu t'en prends pas à la bonne proie, gamine, loin de là.

L'adolescente s'était levée comme si de rien n'était pour s'approcher d'elle. L'Ange nota ses vêtements confortables, ses gestes précis, son visage angélique. Les gamins de la rue n'avaient en général pas un avenir reluisant s'ils n'avaient pas quelque talent, et il semblerait que celle-ci avait trouvé le sien.

"Bonjour. Excusez-moi, mais je crois que l'un de vos vêtements s'est raccroché au ponton lors de votre remontée."

Retenant un soupir, Leï hésita un instant à s'envoler et planter là la gamine. Lui faire miroiter ce qu'elle n'atteignait pas : l'art du vol, de la nuit, de la Guilde. Mais mine de rien, une enfant des rues entendait et voyait beaucoup de choses ; on s'en méfiait moins que d'un adulte, c'est plus petit, ça se cache partout...

Oui, l'enfant pouvait être intéressante. Si elle n'essayait pas de lui faire un sale coup, ce qui serait infiniment regrettable.

Dos à la mer, elle sentait son feu picoter ses doigts – ferma les poings. Feu et eau. La dissonance crée par ce qu'elle était, ce à quoi elle aspirait et ce qu'on avait forgé d'elle menaçait de rompre un jour tout équilibre.

Bref sourire. Elle s'accroupit devant la gamine.

Souple, dangereuse.

- Je te crois pas, répliqua-t-elle. Tu sais pourquoi ?

Une pointe d'amusement brilla dans ses yeux. Elle n'avait jamais vraiment noué de liens avec des enfants ; pas quand elle en était une, pas plus après. Et même si une petite voleuse ne ressemblait guère à l'incarnation de l'enfance immaculée, l'innocence à peine feinte restait jolie à regarder.

Comme un poème, comme une lumière, comme une mélodie.

Comme tout mirage.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 8:28

Elypse retint un frisson d'excitation en observant sa proie. Maintenant qu'elle était assez proche, elle pouvait se permettre de la détailler. Assez grande, rousse. Mais ce qui marquait l'adolescente était cette aura de danger qui s'échappait de l'elfe en fasse d'elle. Peut-être aurait-elle dû fuir avant.

Mais Elypse n'était pas quelqu'un de très raisonnable. Elle avait toujours appris que c'était en tombant qu'on apprenait à marcher, ou dans le cas présent, c'était en recevant des coups qu'on apprenait à ne plus avoir les yeux plus gros que le ventre.

Ça passe ou ça casse...

Elle sut avant même que l'autre ne prononce une réponse qu'elle n'avait pas réussi à la berner. Elypse savait quand son charme agissait et cette fois ce n'était pas le cas.

- Je te crois pas, répliqua-t-elle. Tu sais pourquoi ? demanda l'inconnue avec une pointe d'amusement dans les yeux.

Elypse soupira.

Évidemment.

Elle s'était attaquée à plus fort qu'elle, mais qui ne tente rien n'a rien.

Maintenant il s'agissait de se sortir de cette situation. Clairement, elle ne pouvait pas utiliser les fausses larmes dans un milieu rempli d'assassin en tout genre. Ceux-ci lui riraient au nez. Elle n'était pas sur son terrain de bataille habituel, et cela lui faisait perdre son avantage. Mais elle pouvait répondre avec l'insolence qui la caractérisait.

Du coin de l'oeil, elle analysa les environs. Elle avait plusieurs portes de sortie, assez pour fuir, se cacher, et revenir durant un moment plus propice.

C'est l'heure de laisser tomber le masque...

Elle s'approcha un peu plus, souriante. Son air naïf avait était remplacé par une moue d'amusement et de provocation. Elypse sentit le vent caressait son visage, comme s'il s'agitait. Oui, en cas d'ennui, elle pourrait toujours utiliser son vieil ami pour jeter l'étrangère à l'eau afin de gagner du temps. C'était petit, assez indigne, mais après tout...

Je ne suis qu'une enfant...

-Vous ne pourrez pas me reprocher d'avoir essayé, m'dame. J'ai juste visé un peu trop haut. Mais dites-moi, qu'est-ce qui m'a trahi, mis à part que vous ayez l'air d'une spécialiste dans le milieu ?

Dans un tic nerveux, elle laissa le tourbillon se reformer pour parcourir ces phalanges. Oui. C'était à cet instant que tout se jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 13:30

L'Ange soupira, ennuyée. C'est qu'elle était décidée, la gamine, et pas très maligne pour persister dans son idée première. Elle caressa brièvement l'idée de la tuer, se ravisa. Elle avait déjà tué des enfants, comme elle avait tué des vieillards. Sans une once de joie en voyant la fin de leur innocence sombrer dans le rouge et le noir.

Enfants ou pas, ce n'étaient que des adultes en devenir, avec tout ce qu'ils auraient en eux de violent, mesquin, odieux.

En attendant, Leï n'était pas vraiment une personne très patiente et l'adolescente risquait de s'y brûler les doigts. D'aucuns l'auraient déjà égorgée sans frémir, en avait-elle seulement conscience ?

Mais elle pouvait lui être utile, oui.

Elle avait l'air douée, la gamine, pour son âge, à l'affût des sorties de secours, déterminée. Cela pourrait donner un bon assassin, peut-être... Plus tard. Pas maintenant. On ne devient pas assassin à cet âge et de toute façon, Leï avait autre chose à faire.

L'enfante avait laissé tomber son masque d'innocence. Prêtant à peine attention à ses paroles, l'Ange tendit ses sens. Il y avait quelque chose d'inhabituel dans l'air, qu'elle ne parvenait à déceler avec précision. C'était probablement lié à la gamine puisqu'elle n'avait pas détecté cet infime changement tout à l'heure.

- Ce qui t'a trahi, répéta-t-elle d'un air songeur.

Sans daigner répondre, elle se redressa, décocha un sourire amusé à la gamine. Oui, dans l'immédiat, elle pourrait avoir besoin d'elle, et puis, cela faisait passer le temps ; étrangement lourd depuis peu, alors qu'il n'aurait dû se contenter que de se glisser sur elle sans l'atteindre.

- Regarde, suis-moi et tu pourrais bien apprendre.

L'Ange était réputé pour son goût des hauteurs et des sauts vertigineux ; sa nature elfique l'y avantageait, affinant ses sens, la rendant plus rapide, plus vive. Et même si du sang humain coulait également dans ses veines, elle avait beaucoup gardé de son héritage maternel.

Fluide, elle se ramassa sur elle-même, bondit par-dessus la fillette et retomba derrière elle après une courte vrille. Sans prendre la peine de lui décocher un regard, elle s'élança vers un bâtiment proche – une maison délabrée – et grimpa à son sommet en quelques gestes souples.

A son faîte, elle se retourna en direction de la gamine, croisa les bras. L'adrénaline menaça de fuser dans ses veines, elle la refoula fermement. On ne s'emballe pas ainsi face à un enfant.

Debout dans la nuit, ses pensées s'étirèrent brièvement vers celui qui l'avait mené à la Guilde. Lui aussi l'avait défiée du haut des toits, bras croisés, avec l'assurance de celui qui en sait bien plus que les autres et mesure à quel point.

Vague mélancolie. Où était-il ?

Elle la chassa pour se recentrer sur l'enfant.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 14:31

Elypse avait l'habitude d'être jugée. Mais sans son masque cela était on ne peut plus désagréable. Elle avait l'impression que l'inconnue lisait en elle comme dans un livre ouvert. Et elle n'avait absolument aucune envie qu'elle se rende au chapitre "les points faibles d'Elypse".


- Ce qui t'a trahi, répéta-t-elle d'un air songeur.


Elypse se tendit. Elle sentait que l'inconnue allait bouger, et le danger qu'elle représentait lui donnait envie de fuir le plus rapidement possible. Mais finalement, celle-ci releva la tête, un sourire amusé sur les lèvres. L'adolescente soupira de soulagement. Si elle était douée avec les masques, cette femme l'était encore plus.


- Regarde, suis-moi et tu pourrais bien apprendre.


Sur ces mots, la femme bondit et s'élança. Tout de suite, Elypse repensa à son vieux pliage en papier qui virevoltait dans les airs. Cette femme semblait avoir la même grâce, la même beauté, et oubliant sa méfiance, elle redevint l'enfant naïve de 8 ans et laissa échapper un petit cri d'admiration.

Un oiseau. Cette femme est un oiseau.

Elle en avait vu des gens habiles, peut être même plus que cette femme. Mais elle accomplissait ces gestes avec une telle rapidité qu'Elypse devina exactement pourquoi elle devrait se méfier d'elle. Cette femme devait être un assassin. Et il n'était jamais bon de trainer auprès de ce genre de personne, surtout lorsqu'il s'agissait de s'attirer des ennuis. Et pourtant, la curiosité l'emporta. Après tout, cette femme l'avait invité à la suivre...

S'enfonçant un peu plus dans sa cape, elle sentit le vent la pousser en avant. Lui aussi voulait jouer.

Et bien, jouons...

Sur cette pensée, elle s'élança à la suite de la jeune femme. Elle évita les passants avec aisance, glissant comme une ombre sur un mur. Elle était invisible aux yeux des autres et c'était normal. Après tout, que pourrait bien leur faire une enfant ? Arrivée au bâtiment, Elypse analysa les points d'accroches où elle pourrait se hisser sans difficulté.

Sur le toit, la femme semblait perdue dans ses pensées et l'espace d'un instant, elle se dit qu'au final en cas de danger, cet espace se relèverait à son avantage. Au lieu de tomber à la mer, elle tomberait juste du toit.

Rabattant sa capuche pour ne pas la gêner dans sa tache, elle commença sa montée. Elle parvint rapidement en haut et remit sa cape en place. Puis elle se glissa tel un serpent jusque derrière l'elfe. Celle-ci semblait la cherchait du regard. Visiblement, elle venait de sortir de ses  pensées et de se rappeler de son existence.

Avec un sourire amusé, oubliant toute prudence et agissant juste pour s'amuser, Elypse glissa son doigt jusqu'au dos de la jeune femme.

-Et boom. C'est comme ça que vous faites, vous, les assassins, non ? Apparaitre, tuer, puis disparaitre.

Elle avait dit cette phrase sans une once de jugement ou de tristesse. Juste sur un ton amusé, comme pour faire comprendre qu'elle savait dans quoi elle mettait les pieds, mais que l'adolescente aimait jouer à des jeux dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 15:56

Le cri d'admiration de la gamine lui avait arraché un sourire – le contraire aurait presque été vexant. D'abord attentive, ses yeux suivirent la progression de l'enfant, lourds de jugement, cherchant les failles et les erreurs. Tenace et prometteuse gamine. Peut-être qu'il y avait moyen de la caser quelque part pour en faire quelque chose.

Avec quelqu'un de suffisamment malin pour lui apprendre à se tenir loin des Chevaliers, quel qu'en soit le prix, songea-t-elle amèrement, gorge serrée.

Elle tarda quelque peu à sentir la présence de l'adolescente dans son dos. S'engouffrer dans l'ouverture laissée par son adversaire. Pas mal, estima-t-elle distraitement. Pas mal, mais trop intrépide à son goût. Trop insolente, en fait. Oublier l'absence d'âme des êtres de son espèce était risqué. L'on pouvait s'y brûler.

Elle tordit son corps pour faire volte-face avec une vivacité surhumaine, son poignet se plia sèchement, laissant s'échapper une de ses lames de rasoir favorites, qui fila comme le vent à en frôler le visage de la gamine et tranchant une de ses mèches au passage.

Respiration. Profonde.

L'action avait été brève, basée sur un harmonieux mélange entre instinct et gestes affinés à la perfection. Son visage était resté lisse, impénétrable. Un sourire vint l'effleurer.

- C'est un résumé un peu frustre, mais pourquoi pas. L'assassinat demande de développer beaucoup d'aspects différents et une excellente maîtrise de tous si on ne veut pas finir pendu.

Elle contourna l'enfant pour récupérer sa lame, qu'elle essuya sur son haut avant de la ranger à sa place, dans un repli de sa manche.

- Chacun à sa spécialité qui peut faire sa renommée, et même en Guilde, nous restons profondément solitaires.

Une pensée s'égara jusqu'à Talis. S'évanouit. Les yeux de feu se posèrent sur la gamine, la jaugeant.

- Si t'es juste une gamine des rues, tu gâches ton talent à rester ici. J'espère pour toi que tu as un projet.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 16:43

Elypse retint un mouvement de défense lorsque la lame passa près de son visage. Ok, celle-là, elle l'avait mérité. C'était de bonne guerre. Et quelle idée avait elle eut aussi de danser sur le fil du rasoir avec un assassin. C'était tout elle ça. Un aimant à ennuis. Et puis, ce n'était pas comme si elle vouait une admiration sans bornes à sa chevelure.

Souple, elle contourna l'elfe pour venir s'assoir sur le rebord du bâtiment. Ses jambes pendaient dans le vide tandis qu'elle écoutait religieusement le discours de son interlocutrice.

- Si t'es juste une gamine des rues, tu gâches ton talent à rester ici. J'espère pour toi que tu as un projet.

Son talent hein ? Et rester ici ? Et puis quoi encore. Elle était bien décidée à partir avant qu'on ne la retrouve.

-Un projet hein ? demanda-t-elle à haute voix. Est-ce qu'au moins les gens ici peuvent prétendre en avoir un ? Est-ce si mal de se laisser porter, de voir où le vent nous mènera ? Je veux juste partir, dit-elle en souriant.

Sur ces mots elle se leva, tournant le dos au vide pour regarder l'assassin dans les yeux.

-Franchement. Ce n'est pas à ça que servent les ports ? Aux nouveaux départs. À ouvrir de nouveaux horizons ? À laisser son passé derrière soi pour avancer là où on le veut. Où on le souhaite. Où...

Elle ne termina pas sa phrase, se retournant à nouveau pour ne plus avoir à fixer l'inconnue dans les yeux.



Où on peut être soit même.
Sans masque.
Sans défense.
Sans rien.
Rien d'autre que soi-même.




Elle laissa le silence flotté après sa tirade, légèrement embarrassée de s'être laissé emporter par ses élans d'optimisme face à une adulte bien plus expérimenté qu'elle. Finalement, elle prit une grande respiration avant de se retourner et d'afficher un grand sourire.

-Maintenant que nos déguisements ne nous gène plus, je tiens à m'excuser. C'est probablement insultant d'un certain point de vue, de voir une gamine tenter de nous rouler. Mais ce n'était pas parce que je te sous-estimais. Je voulais juste... Finir ma vie ici dans une victoire.

Sautillant, elle s'approcha de l'elfe et lui tendit la main, une pointe de sympathie dans le regard.

-Moi c'est Elypse.

Pour la première fois de sa vie, une adulte la prenait au sérieux. Et cela méritait bien qu'elle lui dévoile son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Dim 23 Sep 2018 - 18:06

Le vent comme la nuit tombaient sur la cité portuaire. Un remugle de poissons pourrissant se mêlait à l'air salin, comprimait les poumons. L'air était toujours plus dense près de la mer, plus clairsemé dans les hauteurs.

Le soleil jetait ses derniers éclats sur l'onde étale, à peine dérangée par les dernières manœuvres des bateaux. Les marins finissaient de fourmiller sur les quais ; bientôt, ils seront repartis chez eux, dans les cales ou les tavernes, à noyer l'odeur de la mer et sentir la chaleur du sol avant un autre interminable voyage.

Leï n'avait jamais regretté d'avoir quitté l'océan.

Elle préférait à l'eau tranquille ou tonnante la fausse tranquillité des ruelles assombries et ses coups de poignards dissimulés. Bientôt, l'obscurité finirait de les engloutir et viendra le temps de vivre pour les gens de son espèce.

- Les gens d'ici n'ont pas de projet, dit-elle finalement d'un ton badin, regard toujours porté sur l'horizon. C'est ce qui fait la différence entre eux et nous. Partir est déjà un projet en soi.

Voilà qu'elle donnait des leçons, songea-t-elle en esquissant un sourire. Peut-être était-elle capable de donner un peu de savoir ; d'être autre chose qu'un pantin animé par le goût du sang.

Elle sonda longuement le regard de la gamine, retourna sur la foule en bas. Personne ne prêtait attention aux deux silhouettes sur les toits.

Elle avait appris tardivement qu'on ne fuit jamais son passé et qu'il nous retenait toujours, entravant nos mouvements ; mais cela, elle se garderait bien de le dire à une aussi jeune gamine.

Certaines choses ne pouvaient être découvertes que seul face à soi-même.

Amusée, l'assassin sourit la main que lui tendait l'adolescente. Étrange découverte qu'elle avait fait là. Après un bref temps de réflexion, plutôt que le pseudonyme qu'elle donnait quelques fois, elle décida de lui offrir au moins son prénom.

- Je suis Leïna. Disons que c'était une expérience amusante.

L'elfe s'étira longuement, savourant la fraîcheur qui tombait doucement et le vent qui roulait contre elle.

- Dis-moi, enchaîna-t-elle, un port est certes un bon endroit pour partir mais il vaut mieux avoir une idée un peu plus précise de ce que l'on veut. Je ne vais pas t'encourager à mettre des talents au service des Chevaliers, ce serait malvenu de ma part. Tu peux trouver bien des espèces ici-bas mais la majeure partie auront tôt fait de te rouler – au minimum.

Bref silence, où elle se plongea dans sa réflexion. Elle finit par en sortir avec un sourire ambigu et sans achever de transcrire sa pensée.

- Cela doit faire un moment qu'on parle, et il se trouve que j'ai un peu d'or sur moi. Que dirais-tu d'un repas convenable dans une auberge du coin ?

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Mer 26 Sep 2018 - 8:43

Elypse, de par son passé, ne refusait jamais un repas gratuit. Pourtant, elle avait l'impression que cette fois aurait dû être une exception. L'adolescente avait l'habitude de voler, de manger au calme, du moins une fois son repas extorqué. Le tumulte de la taverne la mit légèrement mal à l'aise. Elle essaya de s'en défaire, refaisant jouer des tourbillons entre ses doigts, en vain. Elle eut alors une réaction assez enfantine dont elle ne se rendit pas compte et se dissimula derrière Leïna, comme un petit dans les jupes de sa mère. D'une main tremblante, elle tâta ses poches à la recherche de sa boite à musique.

Si Elypse avait grandi dans les rues et était rodée face au tumulte des passants, il lui arrivait parfois de ressentir une brusque envie d'exploser. De se laisser aller, loin des regards et des jugements. Dans ces moments-là, seule la musique était capable de l'apaiser. Seulement, elle se voyait mal sortir son trésor devant toutes ces personnes. Elle tapota sa poche, s'assurant que sa boite était toujours là. Apaisée par sa présence, elle prit le temps d'observer son environnement.



L'auberge grouillait de gens de toutes classes. Loin de la représentation des rues qui étaient assez homogènes, voire ennuyeuses. Comme dans chaque lieu, il y avait des piliers de bar, ceux qui étaient à la fois du pain bénit et un calvaire pour les taverniers. Elypse détestait ces larves qui, en rentrant chez eux, finiraient surement par frapper femme et enfant, poussé par la boisson qui coulait dans leur veine, ou par la noirceur de leurs âmes. Plus loin, des marins étaient attablés, mangeant un repas bien chaud avant de reprendre le large.

Les yeux d'Elypse se détournèrent pour se reconcentrer sur son acolyte. L'elfe semblait à l'aise dans ce milieu, et cela ne l'étonnait pas. Elle avait dû en voir des lieux, des auberges, des personnes de toutes horizons. Leïna avait ce qui ne s'apprenait qu'avec le temps : de l'expérience. Et en cela, l'adolescente la respectait.

Hey... C'est du piano que j'entends là bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Mer 26 Sep 2018 - 10:23

L'accord d'Elypse obtenu, Leï se laissa tomber souplement du toit. Par prudence, attendant l'adolescente, elle réunit ses mèches enflammées dans une longue tresse et rabattit sa capuche sur son visage, ombrant légèrement son regard si particulier. Elle ne comptait pas emmener la gamine dans la taverne la plus élégante de la ville, ni même dans celle la plus mal famée, mais ces derniers temps l'avaient incitée à prendre plus de précautions que d'ordinaire.

Elle ne pouvait se permettre de laisser quelqu'un, encore, se mettre sur son chemin.

Ses yeux embrassant les alentours, elle entraîna la gamine avec elle dans les dédales de la ville portuaire, cherchant quelque ambiance qui leur conviendrait. Elle finit par jeter son dévolu sur une taverne hétéroclite.

Mouvante, comme un seul être aux multiples regards et mains s'agitant, ici se côtoyaient des marins, des habitués et des ivrognes chroniques quelconques.

Si elle fut surprise par la réaction enfantine d'Elypse, elle ne releva cependant pas et, se frayant un chemin dans la foule sans pour autant la quitter des yeux, parvint à leur trouver une table assez propre et libre.

Elle invita l'adolescente à prendre place, s'assit également, ses yeux furetant sur les clients autour d'elles. Ce n'était probablement pas ici qu'elle trouverait des informations sur une corsaire de renommée ; du moins, rien de bien intéressant. Les pirates préféraient généralement les établissements les plus mal famés, chassant ainsi les autres habitués et foutant un bazar monstre, que l'argent dilapidé en alcool suffisait à peine pour réparer les dommages.

Cependant, elle préférait ne pas embarquer l'adolescente dans une de ces tavernes. Si cela ne la dérangeait pas d'en venir aux mains avec les plus saouls, elle préférait ne pas y mêler une jeune enfant.

L'air détaché, comme si sa place était ici, afin de ne pas attirer l'attention, l'assassin héla un serveur qui s'empressa de prendre leurs commandes. Attendant qu'il revienne avec, elle se recentra sur Elypse, qui semblait assez peu à l'aise dans cet endroit ; ce qui l'assura sur son choix de ne pas prendre le plus mauvais établissement fréquentable. De plus, l'appétit des quelques mangeurs attablés semblait témoigner d'une assez bonne cuisine.

Une faible mélodie retint son attention – et pas seulement la sienne, nota-t-elle en lisant le visage de la gamine. En voilà une qui aimait la musique.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Jeu 27 Sep 2018 - 2:34

Doucement, une bulle se forma autour de l'enfant. Ses muscles tendus se relachèrent au fil des notes qu'elle pouvait entendre. Tout aussi discrètement, les tourbillons s'arrêtèrent pour devenir de léger courrant d'air, dansant sur la mélodie qui s'élevait dans la cohue.

Cette musique était une vraie bouffée d'air frais pour Elypse qui se sentie revigorée.

- Alors, demanda elle en se tournant vers l'elfe avec une pointe de curiosité, c'est à ça que ressemble ton quotidien ?

En attente d'une réponse, Elypse se mit à tapoter la table, suivant le rythme du piano au loin. Leïna n'eut pas le temps de répondre immédiatement. Leurs repas leurs fut apportés et les yeux de l'enfant s'illuminèrent. Depuis quand n'avait elle pas avaler un repas chaud ? Trop, probablement.

Lentement, comme pour profiter du moment, elle planta sa fourchette et apporta la nourriture à sa bouche. Elle ferma les yeux un moment, savourant le moment. Le piano, un repas chaud et le vent marin. Existait il des choses meilleures sur terre ? Pour le moment, l'enfant se contentait de ces petits plaisirs.

- Bon appétiti, réussit elle à articuler sur un ton guilleret entre deux bouchées.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïna Liuwën
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 28/01/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Assassin
Âge: 76 ans (777)
Signes particuliers: Est surnommée Ange noir. Ses yeux sont tels du feu

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Ven 28 Sep 2018 - 14:55

L'elfe observa avec curiosité l'effet qu'avait la musique sur l'enfant. Quelque chose pour la maîtriser et lui permettre de se reprendre ; voilà qui lui serait précieux. Elle aurait aimé avoir de même, ou du moins un sujet moins définitif que la violence envers les autres pour s'apaiser.

Elle n'éprouvait néanmoins pas de regrets. Elle n'avait que peu connu autre chose que le piratage, puis la vie de mercenaire et d'assassin, et ses années d'enfance dans sa forêt de famille remontait à trop loin, étaient trop floues pour qu'elle puisse s'attacher à quelque chose, regretter ce qu'elle était devenu.

Elle se sentait flèche brûlante qui ne pouvait changer de trajectoire.

- Alors, demanda la gamine, c'est à ça que ressemble ton quotidien ?

Leï sourit. Il était au contraire rare qu'elle s'autorise une pause aussi paisible dans un endroit pas trop mal famé, et assez bon pour avoir un pianiste caché quelque part. Des bardes ambulant, trimbalant des instruments légers, cela arrivait. Le piano nécessitait d'être plus sédentaire, et on évite généralement de l'être dans les pires tavernes.

Réfléchissant à sa réponse, l'Ange s'attaqua à son repas avec satisfaction. La nourriture était en effet plus que correcte et elle ne regrettait pas de s'être contentée d'une platée de légumes et champignons. Sa consommation de viande se raréfiait peu à peu, son organisme semi-elfique n'étant pas habilité à la digérer avec facilité.

Observant Elypse, elle lui laissa le temps de savourer ce bref moment hors de son monde habituel ; profiter de ces précieux instants de bonheur, avant qu'elle soit saisie saisie par le désabusement qu'elle finirait sans doute par ressentir, immanquablement.

- En fait, finit-elle par répondre, je m'arrête assez peu en auberge, excepté pour y dormir. Être assassin nécessite d'énormément bouger, pour trouver ses cibles, ses missions, et ses informateurs. Je passe beaucoup de temps sur la route.

Le métier demandait une patience qu'elle avait acquise avec difficultés, et sans vraiment beaucoup de succès.

- C'est pareil en temps que mercenaire, bien que les tâches d'assassinat soient moins fréquentes. Il s'agissait parfois de cambriolages, d'escorter des caravanes... Les pirates, eux, sillonnent énormément la mer et passent la majeure partie du temps sur le navire.

Elle haussa les épaules en vidant son verre d'eau.

- Ce sont des « métiers » dans lesquels il vaut mieux d'abord trouver un tuteur pour éviter de se faire avaler par les autres, et qui sont plus ou moins difficiles d'accès. Trouver un mentor assassin relève d'un étrange hasard presque improbable, et il est bien plus simple de se faire embaucher, lorsqu'on est jeune, comme marin, que ce soit sur un navire légal ou un bateau pirate.

Elle songea brièvement à ses années passées sur les flots. Jamais l'idée de la légalité avait effleuré un seul des marins, et elle ne pouvait que supposer comment fonctionnait un navire officiel.

- Cela dépend de tes valeurs, je suppose. Cela dépend de si tu arrives à trouver un protecteur, aussi. Les hommes sur les navires sont les pires qui soient quand on est une femme, autant que tu le saches.

La sécurité, comme partout ailleurs, se gagnait avec la protection du plus puissant ou à coup de lames. Elle-même d'abord gardée par sa mère, avait fini par acquérir une solide réputation qui avait minimisé les risques d'agression.

Les rares à ne pas avoir perçu l'aura de danger de l'assassin l'avaient rapidement regretté.

_________________

"All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons,
But always keep 'em on a leash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elypse Enigmar
Mortel
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2018

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Feïral/Aucune
Âge: 13
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   Ven 28 Sep 2018 - 16:46

Les notes résonnaient toujours au loin tandis qu'Elypse tapotait la table de ses doigts. Elle était repue et son assiette vide devant elle pouvait le prouver. Elle avait écouté le discours de Leïna avec attention, un léger sourire contrit sur ses lèvres.

Évidemment que ça serait dur pour elle. Elypse n'en avait jamais douté. Elle était née du mauvais sexe, celui que l'on considérait comme faible sans aucune raison valable. Elypse songea que ceux qui s'amusaient à dire de telles âneries devraient rencontrer Leïna. Elle avait cette dangerosité que la plupart des hommes ne possédaient pas. Et puis, son âge ne jouait pas en sa faveur. Même si elle était rusée, est serait rapidement dévorée par les loups sans quelqu'un pour lui montrer la voie à suivre.

-Mes valeurs hein, pensa l'enfant à haute voix.



Elypse n'avait jamais réellement songé à ses valeurs. Elle volait pour vivre et elle n'en éprouvait aucun regret. De plus, elle aimait duper les gens naïfs qui se laissaient avoir par sa bouille angélique. Pas par méchanceté, non. Elle prenait plus cela comme une revanche sur tous ceux qui la sous-estimaient et la prenaient de haut. Elle n'avait jamais tué personne jusqu'à présent, mais si sa vie était menacée, sans doute le ferait-elle. Il était difficile de visualiser une telle situation dans un si jeune esprit. La spontanéité ne s'inventait pas, à son grand malheur.



-Je ne sais pas vraiment si j'ai des valeurs, murmura-t-elle à travers le tumulte de la taverne. Je prends la vie comme un jeu, et je sais qu'à la base, je pars avec un énorme handicap. Alors je bluffe. Je vole. Je me fous bien de savoir si cela relève du bien ou du mal.



Elle entortilla ses cheveux à travers ses doigts, fixant son assiette vide tandis que l'elfe la jaugeait du regard.



-Les valeurs, c'est bon pour ceux qui veulent crever. Moi, je veux vivre. Voir. Voyager. Découvrir des terres ou peut-être personne n'a jamais marché. Construire un bateau rempli de musicien. Aller à droite, à gauche, sans me soucier de rien et ne penser qu'à vivre. Juste vivre. Et inviter le destin à aller se faire voir, dit-elle en claquant son poing sur la table. Est ce que c'est mal, de vouloir juste vivre ? Pourquoi ce privilège ne serait accordé qu'à certaines personnes...





S'il faut devenir un loup pour vivre, alors je serai le plus féroce des loups....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ère de l'innocence [Elypse]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ère de l'innocence [Elypse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti passe sous l'ère Natcom
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» Politik ayisyèn à l'ère hellénistique: amitiés à un ennemi "jury"
» 1 ère fig. (wip) de la Waaagh de bour'pif l'tégneu!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Royaume de Feïral-