C H A T



 

Partagez | 
 

 Le Barde et la Pirate |Nuhada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nuhada Long John Silver
Mortel
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 09/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Akeraï/Corsaires
Âge: 22 ans
Signes particuliers: Magnifique!

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Lun 31 Juil 2017 - 17:07

- Alors quant aux pratiques, faut pas trop s'y fier. Y en a un, une fois, j'ai essayé, ben je vous jure, il ferait mieux de se contenter de chanter, c'est bien la seule chose qu'il sait faire de sa bou... Oubliez, en fait.

Quoi ?!


- Quant à vos charmes je, euh, je ne... remets rien en cause... Je suis juste, disons, respectueux ?


Non attendez.. Quoi ?! L’alcool m’a joué des tours ou il vient de me dire.. Qu’est-ce qu’il a dit en fait ? J’ai peut-être mal interprété. Il a dit.. Il a dit qu’il ne fallait pas croire les histoires sur les talents cachés des bardes… parce qu’il avait essayé avec un autre barde ?

Je vais me répéter un peu..
QUOI!?!

Je prends une moue dubitative.


-Mon grand.. Tu..

Comment on aborde ce sujet ? Je veux dire, je suis à moitié nue, à califourchon sur ses genoux. Depuis le temps on aurait pu espérer que quelque chose grossisse. Sauf que maintenant que j’y pense, je n’ai rien senti du tout à ce niveau là.
Après, au vu de ce qu’il raconte, ce n’est peut-être pas si étonnant. Et ça répondrait à la question que je posais un peu plus tôt. S’il ne me saute pas dessus, c’est parce qu’il préfère les hommes ? En fait c’est plutôt simple à dire, non?


-Tu es attiré par les hommes?

Un sourire moqueur se dessine sur mes lèvres quand je dis ça. Oups, mauvaise habitude de cap’tain. Me moquer des faiblesses de mes hommes est devenu une habitude. Pour affirmer mon autorité et pour que les autres se défoulent un peu. C’est bas, mais quand on gère une bande de gamin trop musclés, c’est plutôt efficace.
Et un sujet de moquerie récurrent c’est un peu l’homosexualité. Non pas qu’y en ai pas dans le navire. Entre nous, un groupe d’homme qui passe des semaines, des mois sur mer.. et souvent sans femmes. Ça trouve parfois des moyens de se vider. Parfois, c’est la chèvre. La chèvre dans la cale.. Bref, c’est dégueulasse tout ces secrets de pirates. Ça ferait mieux de rester sur le navire.

Mais je suis plutôt mal placée pour le tourner en dérision, puisque je partage ma couche aussi bien avec des hommes qu’avec des femmes.. je n’ai aucune raison de me moquer de lui ici. J’efface mon sourire en secouant la tête.


-Je ne veux pas me moquer, pardon. C’est juste.. surprenant.

Je ne sais plus quoi lui dire. La situation m’a l’air un petit peu gênante. Et un peu plus amusante quand j’y pense. Je peux jouer sur les genoux d’un homme sans qu’il ne tente rien. Et ce n’est même pas vexant. Presque pas vexant.

_________________

Sur l'bahut du mort
yop la oh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso Azura
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 28/07/2015

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral
Âge: 26 ans
Signes particuliers: Barde, garçon dans un corps féminin

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Mar 1 Aoû 2017 - 2:07

-Mon grand.. Tu..

A voir la tête de la pirate, de nouveaux problèmes s'annonçaient. Qu'est-ce qui allait bien pouvoir lui tomber dessus, cette fois ? Et est-ce que c'était vraiment pire que lorsqu'elle se forçait de l'allumer, hein ?

-Tu es attiré par les hommes?


Il resta hébété quelques instants, autant surpris par la question que par le sourire dont s'était affublée la corsaire.

D'abord, fatigué, il ne comprit pas pourquoi elle posait une telle question. Cela lui semblait évident. Oui, il était attiré par les hommes, et alors ? Qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire, à la pirate ?

Il mit un certain temps à se rappeler que la personne en face de lui étant une femme – du moins, jusqu'à qu'elle lui dise le contraire – et que lui-même se présentait comme un homme.

A partir de là, si elle présumait qu'il n'était attiré que par les mâles virils, la situation devenait quelque peu gênante et presque drôle. Enfin, gênante surtout pour la pirate.

-Je ne veux pas me moquer, pardon. C’est juste.. surprenant.

Après ce certain temps de retard, l'information fit enfin son chemin dans sa tête. L'incongruité de la situation, de la question posée, s'opposant à la réalité, ceci ajouté au stress et à la fatigue dans lequel il baignait, mit tout simplement son esprit à genoux.

Il éclata d'un rire clair et haut, irrépressible, qui plissa le coin de ses yeux et découvrit ses dents. Il lui fallu quelques minutes pour réussir à totalement se calmer, des soubresauts agitant toujours sa poitrine.

Se risquant à lâcher d'une main son précieux rebord, il écrasa une larme qui lui avait échappée, puis s'efforça de refaire bonne figure – d'autant qu'il lui avait littéralement ri au nez, et il ne devait pas lui falloir grand-chose, à la capitaine, pour à nouveau décider que le terroriser serait amusant. Il s'habituerait, un jour. Avec de la chance.

- Vous n'êtes pas très loin de la réalité, reprit-il enfin, un peu railleur. Je suis attiré par les hommes et les femmes. Ce qui ne m'empêche pas de me comporter correctement, malgré vos... charmes ?

En espérant qu'il n'allait pas à nouveau la froisser, ce qui ne semblait guère compliqué. Elle était drôlement susceptible, quand même, c'était pas bon pour son cœur.

Au moins, son éclat de rire impromptu avait chassé sa nervosité de son corps. Il se sentait plus détendu, presque de bonne humeur. De sa main libre, il chassa ses mèches de cheveux alourdis d'eau de ses yeux cernés.

_________________
Présent de façon pire qu'aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhada Long John Silver
Mortel
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 09/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Akeraï/Corsaires
Âge: 22 ans
Signes particuliers: Magnifique!

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Mar 1 Aoû 2017 - 7:57

Le barde mit un certain temps à réagir. Et loin de s’offusquer de mon début de moquerie, il se mit lui même à rire. M’étais-je fourvoyée ? Ou trouvait-il la question drôle ? Peut-être que la fatigue avait fini de faire lâcher ses nerfs et qu’il devenait fou ?

Je ne pourrais obtenir les réponses qu’à la fin de son rire et je dois avouer que je n’étais pas pressée. Pour une fois qu’il ne ressemblait pas à un petit chiot apeuré et qu’il semblait enfin se détendre. Peut-être se montrera-t-il plus joueur aussi, même si ses penchants ne m’incluent pas, il a tout de même une beauté à son cou, il pourrait faire un effort pour que mon cœur fasse quelques bonds. Pour rendre cette soirée inoubliable, parce qu’il aura sans doute du mal à m’oublier. Ne serait-ce que pour se vanter d’avoir vu Long John Silver nue. D’ailleurs, s’il raconte ça à ses amants, ne risque-t-il pas d’encourager les rumeurs me faisant passer pour un homme ?
Il faudrait vraiment que je me fasse capturer et exhiber en Quetaïn pour que les gens de la terre se rentrent dans le crâne que je suis une femme et un belle femme avec ça.

Le rire du barde se calme, et je le regarde tout sourire, attendant qu’il m’explique la raison de son soudain éclat. J’espère qu’il montrera un peu de tact, sinon je lui mords le nez.


- Vous n'êtes pas très loin de la réalité. Je suis attiré par les hommes et les femmes. Ce qui ne m'empêche pas de me comporter correctement, malgré vos... charmes ?

Je resserre mes bras autour de son cou et me presse contre lui. D’abord parce qu’il mérite d’être mouillé un peu plus pour avoir douté sur le mot charmes. Ensuite parce que j’aimerai savoir pourquoi je n’obtiens aucune réaction plus bas, alors qu’il devrait apprécier les femmes aussi. Est-ce que mon agressivité effraie aussi son petit soldat?

-Ohoh, serions nous sur le même bateau ? Mais tu sais, il ne me dérangerai pas que ton comportement se dégrade. Dans une certaine mesure en tout cas.

Hum.. Nuhada, ma jolie. A quel moment le jeu doit-il prendre fin au juste ?
Pourquoi ne pas le laisser sur sa faim quand il montrera enfin les crocs ?
Un baiser pour, pour goûter, ne ferait pas de mal cependant.
Et puis, ses mains pourraient réchauffer un peu ma peau, la nuit est froide et l’humidité n’aide pas.
Et s’il était assez fougueux cette fontaine pourrait être renommé la fontaine des amants nocturnes..

Je sens mes joues chauffées tandis que mon imagination s’emballe de plus en plus. Un effet résiduel de l’alcool ? Si l’alcool devait être en cause, je serais sans doute déjà en train de lui faire l’amour, qu’il soit consentant ou non.
C’était peut-être le problème en fait. Je réfléchis plus que d’habitude. Et il me laisse réfléchir, plus que les autres ne l’auraient fait. A tel point que j’ai conscience que ce petit jeu, qui habituellement aurait déjà atteint sa conclusion, a quelque chose de risqué. S’il venait à y jouer, j’aurais pu confirmer de mes charmes, mais il se poursuivra.. et jusqu’où ? Et où d’ailleurs ? Je veux dire.. ce serait terriblement excitant sur le bord de cette fontaine. Une expérience nouvelle, pour moi en tout cas. Mais c’est froid. Et quelqu’un pourrait finir par passer.
Je ne suis peut-être pas quelqu’un de timide, ou de très prude.. mais quand même.
Et ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’il me prenne au sérieux et me repousse quand même. Parce que je n’aurais pas l’occasion de m’amuser avec lui d’une part, mais surtout parce que je ne saurais pas comment réagir. A part Jack, qui me traitait de gamine, personne ne m’a jamais repoussé.
Et personne ne s’est montré aussi peu intéressé.


-Nous devrions arrêter de jouer. Je commence à avoir froid.

Lâche.
Je m’éloigne de lui et quitte ses genoux. Avant de quitter la fontaine, j’ai besoin de prendre un peu plus d’eau glacée sur la tête.
Je fuis comme une lâche.
Il faut savoir battre en retraite tant qu’on le peut encore.
C’est ce que je ne dirais jamais et ce que je refuse de penser. Pourtant, ce soir, je n’ai pas le courage d’aller plus loin. Le barde a bien fait son travail, inutile de risquer de lui en vouloir.
Et on ne chantera pas qu’un homme a résisté à Long Jonh Silver !

_________________

Sur l'bahut du mort
yop la oh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso Azura
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 28/07/2015

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral
Âge: 26 ans
Signes particuliers: Barde, garçon dans un corps féminin

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Mar 1 Aoû 2017 - 18:18

Et maintenant, elle le trempait davantage. Tant qu'à faire, il aurait dû la rejoindre dans la fontaine dès le début, cela n'aurait pas changé grand-chose. Est-ce que toutes les pirates sont aussi agaçantes et trempent d'eau les personnes avec qui elles veulent coucher ?

… Ce n'était pas une question pertinente.

En attendant, si elle pouvait cesser les chaud et froid qu'elle lui infligeait, entre sa température corporelle et l'eau qui dégouttait, cela l'arrangerait. Il allait finir par tomber malade, lui, et ce serait dommage que son joli payement tombe dans la sacoche d'un quelque médecin ou vendeur de remèdes.

-Ohoh, serions nous sur le même bateau ? Mais tu sais, il ne me dérangerai pas que ton comportement se dégrade. Dans une certaine mesure en tout cas. 

J'espère pas, songea-t-il, un peu railleur. Tout, sauf se retrouver sur le même bateau qu'elle. Pour garder sa pureté – enfin, ce qu'il en restait, à presque la trentaine, il avait déjà largement couché. Mais autant sauver ce qui peut l'être.

Et puis, lui, il n'avait guère envie de... dégrader son comportement ? Qu'est-ce qu'elle entendait, au juste ? Voulait-elle qu'il se mette à son tour à la charmer ? Parce qu'il n'était pas très à l'aise pour ça, présentement, trempé et collé contre elle. Et il restait vaguement méfiant à son encontre – comme un instinct de survie d'un petit lapin face à une bête bien plus grosse et aux dents bien plus longues ; ce n'est pas parce qu'il n'a pas faim pour le moment qu'il ne vous arrachera pas la tête plus tard.

Et puis, il faudrait lui expliquer qu'elle ne trouverait pas ce qu'elle escomptait dans son caleçon. Bon, s'il comprenait bien, cela ne serait pas une grande entrave à sa libido, mais expliquer comme ça, dans cette position délicate « navré, mais je n'ai pas de phallus » pouvait être très drôle comme très gênant.

-Nous devrions arrêter de jouer. Je commence à avoir froid.

Il en fut surpris.

Il ne s'attendait pas à un tel revirement de sa part – même s'il en était quelque peu rassuré. Était-ce parce qu'il ne semblait pas plus réceptif que ça ? Cela lui semblait-il si improbable, qu'un homme ne désire pas à tout prix lui sauter dessus ? Si elle n'avait côtoyé que des personnes comme ça, il en avait encore moins envie de rencontrer d'autres pirates.

Et voilà qu'elle s'écartait pour reprendre une douche, au sens littéral cette fois. Il espéra ne l'avoir blessée d'aucune façon. Elle avait beau être très agaçante, et effrayante, ben... Il restait une espèce d'idéaliste soucieux du bien-être des quelques gens croisant son chemin et daignant lui parler.

Même si ce sont des barbares des mers avides de sang, de pillages et autres violences.

Qu'est-ce qu'il pouvait être bête, quand même.

Un peu mal à l'aise, il se leva à son tour, saisit machinalement le coin inférieur de sa chemise et le tordit entre ses doigts calleux, parvenant à en tirer quelques gouttes d'eau. Il allait devoir les faire sécher un peu, avant de reprendre son périple à travers Aranor. Cessant de s'acharner en vain sur ses pauvres vêtements, il préféra, traînant un peu ses pieds dans l'eau de la fontaine, s'approcher de la pirate – se trempant au passage sous l'un des jets, mais il n'était plus à ça près, finalement.

- Hm... Vous allez bien, ma Dame ?

Et en plus, il ne connaissait toujours pas son prénom. Lui avait-elle dit ? Non, sans doute pas. Quelle tristesse. Bien qu'il n'ait pas beaucoup put apprendre de ses... exploits comme pirate, pas de quoi en faire une chanson – et il n'avait guère envie de conter comment il s'était fait tour à tour menacé et charmé.

Il soupira.

- C'est que, vous comprenez, j'ai, disons... un corps... qui ne se présente pas comme vous pourriez vous y attendre ?


Il voulait simplement lui expliquer son manque d'entrain, bien qu'il n'était pas censé se croire obligé d'expliciter quoi que ce soit, et voilà qu'il avait le sentiment de s'enfoncer.

- Alors en général, il m'arrive assez peu souvent de coucher avec des personnes que je connais peu. Voilà.


De plus en plus gêné, il se racla la gorge.

_________________
Présent de façon pire qu'aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhada Long John Silver
Mortel
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 09/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Akeraï/Corsaires
Âge: 22 ans
Signes particuliers: Magnifique!

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Mer 2 Aoû 2017 - 0:40

Je chasse cette affreuse petite voix de ma tête. Je sais pas trop si ce je dois prendre ce qu’elle dit comme un défi ou non. Pour la faire taire, je pourrais bien sûr retourner à la charge, ou au pire forcer le barde. Je ne suis plus à un crime prêt, violer n’est peut-être qu’une autre étape de ma carrière de pirate. Mais même pour un défi, l’acte me paraît stupide. Je suis persuadée de pouvoir avoir suffisamment d’homme pour finir ma vie avec au moins un amant par soir. Pourquoi devrais-je me prendre la tête avec ce petit lapin effrayé. Aussi joli que soit son minois.

Grmbl.. J’ai l’impression de laisser filer quelque chose. Et j’aime pas ça. Comment réagirais-je si un gros trésors se présentait devant moi, mais que je n’étais pas sûre de parvenir à m’en saisir sans y laisser beaucoup de plumes ?

Tu foncerais dedans, tu jouerais peut-être une ruse simple pour sauver quelques plumes, puis tu compterai sur Dargal, Lyra et Wyl pour qu’ils restent en vie, pour qu’ils te gardent en vie.

C’est malin, mais sur qui je compte pour garder ma fierté après ? C’est compliqué ces choses qu’on ne peut pas baffer. Que ferait un Orc s’il était dans cette situation ? Il passerait les autres prétendants à tabacs pour montrer sa force à sa belle. Pour amadouer un lapin, je doute que ce soit efficace. Ça le fera peut-être fuir un peu plus vite.

Ce n’est pas moi le problème. C’est ce barde. Il est différent de tout ce que je connais. Ni marin, ni Orc, il ne donne pas l’air de risquer sa vie à grand-chose. Il ne donne pas l’air de vouloir en profiter plus que ça. Il ne donne pas l’air de vouloir pimenter sa vie non plus.

Combien d’hommes auraient aimés se vanter de coucher avec une pirate qui terrorise les mers. Se vanter de l’avoir dompter dans les draps, de lui avoir arraché des suppliques et j’en passe. L’inverse aussi, j’en ai connu qui préféraient de loin que je mène la danse. Et il y en a qui ne savaient pas avec qui ils passaient la soirée. Je me demande s’ils l’ont su un jour, est-ce que ça a changé leur impression de la nuit ?

Trop de questions, pas assez d’action.
Les enseignements de Dargal me soulagent toujours.


- Hm... Vous allez bien, ma Dame ?

Un rire nerveux me secoue en l’entendant. Ma dame ? On ne me donne pas souvent de ce ton là. Je ne pense pas être une figure de féminité, dans mes actes et mon caractère en tout cas. Et puis, j’entends si souvent capt’ain par ci, capt’ain par là, Long John Silver dans les rues, Seigneur Corsaire parfois. Ma dame.. c’est amusant et c’est touchant.

Je me retourne vers ce barde de malheur, me demandant pourquoi il ose s’approcher quand il passe tant de temps à essayer de me fuir. Me demandant pourquoi il reste aussi alléchant alors que je venais de me remettre les idées en place. Peut-être devrais-je lui donner sa pièce et son congé avant que ça ne tourne mal pour lui.



- C'est que, vous comprenez, j'ai, disons... un corps... qui ne se présente pas comme vous pourriez vous y attendre ?


Est-ce qu’il essaye de me faire croire qu’il est impotent maintenant ? Même si c’est pour tenter d’apaiser mon ego, ça ressemble plus à une piètre excuse qu’autre chose.


- Alors en général, il m'arrive assez peu souvent de coucher avec des personnes que je connais peu. Voilà.


Un homme qui voyage et qui ne couche qu’avec des gens qu’il connaît depuis plus d’un soir.. Il essaierait de se moquer de moi qu’il ne ferait pas mieux. Et même s’il n’essaye pas, le simple fait qu’il tente de se justifier ne fait que ramener sur le tapis une situation que je voulais éviter.

-Tu cherches les ennuis, barde.

Je me rapproche de lui et me rend compte que nous somme approximativement de la même taille. Tant mieux, j’aurais pas à le frapper pour éviter de devoir lever les yeux.

-Même avec les honnêtes gens, tu devrais savoir quand te taire. Premièrement le silence est préférable à une mauvaise excuse!

Disant cela, je plisse les yeux dans un regard mauvais. J’ai rien contre les mensonges, tant qu’on fait l’effort de les rendre crédibles. Hors là, j’en crois pas un foutu traître mot. Il donne même pas l’impression de s’être donné le mal d’y croire lui même et ça m’irrite.

-Deuxièmement, faut arrêter d’être gentil.

Disant cela je m’approche encore pour lui pincer la joue. Pas méchamment, je voudrais pas casser ce fragile garçon, mais histoire qu’une douleur physique s’accompagne ce que je vais lui dire. Ça rentre généralement plus facilement dans la tête.

-La gentillesse, c’est juste une excuse pour piétiner l’espace vital des autres. C’est la façon la plus simple, la plus horripilante, la plus sournoise et la plus malsaine de nuire à la fierté d’un autre.

Ne lui laissant pas le temps de répondre je poursuis, avec une colère non dissimulée dans la voix.

-Je fais l’effort de te relâcher, alors que tu ne pouvais plus fuir et toi tu reviens. T’as le plus mauvais instinct de survie de la terre Cal!

Je bouillonne mais je sais plus quoi lui reprocher. Je ne suis même pas sûr que je voulais vraiment dire ce que je viens de dire. Et puis bon ! On a dit qu’il fallait agir au lieu de réfléchir non?

-Quand tu veux quelque chose dans la vie, prends le. Le temps, ça peut que se perdre, la vie aussi et les regrets s’accumuleront jusqu’à te faire tomber sous leur poids. Tu veux vivre une vie tranquille ? Alors n’approche pas la tempête ! Tu ne veux pas coucher avec une pirate ? Alors repousse la ! Tu sais ce que je veux moi ?

Je.. je.. Et puis merde, les mots c’est chiant.
Je le saisis par la nuque et je me saisis de ses lèvres. Et pas que de ses lèvres, je l’embrasse comme j’embrasse mes amants. Je suis pas une pucelle qui découvre l’amour que diable, je suis une femme qui a bien l’intention d’avoir tout ce qu’elle désire et de s’amuser autant qu’elle le désire. Avec ou sans alcool. Et tant pis si il me repousse, j’aurais au moins eu le plaisir de posséder sa bouche.

_________________

Sur l'bahut du mort
yop la oh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso Azura
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 28/07/2015

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral
Âge: 26 ans
Signes particuliers: Barde, garçon dans un corps féminin

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Jeu 3 Aoû 2017 - 21:41

La méfiance revint quand il entendit la pirate rire. Ce n'était pas comme lui, de façon sincère et plutôt joyeuse, et ce n'était pas rassurant.

-Tu cherches les ennuis, barde.


Je suis au courant, merci.

Sinon, il serait parti depuis longtemps. Il l'aurait laissée dans sa ruelle, à vomir et tituber, pitoyable et l'esprit flou. Il serait parti s'enfoncer dans la ville, se serait trouvé une taverne pour repartir au petit matin, loin de cet endroit.

Mais il était stupide, irresponsable et bien trop gentil. Pas fait pour ce monde.

-Même avec les honnêtes gens, tu devrais savoir quand te taire. Premièrement le silence est préférable à une mauvaise excuse!

Ce fut à son tour de s'énerver.

Une mauvaise excuse. Une mauvaise excuse. Qu'est-ce qu'elle en savait, hein ? Elle ne le connaissait même pas. Se serait-elle interrogée poliment, il aurait probablement détaillé son « léger » problème. Mais non. C'était mieux de se conforter dans son ego blessé, semblerait.

Il s'agaçait rarement, pour dire vrai. Il ne côtoyait pas assez les autres pour se lasser de leur présence, et restait en général d'humeur égale et agréable. Il appréciait la compagnie, parler un peu, parce qu'il savait qu'il se retrouverait vite seul à nouveau, à arpenter les chemins et les rues. Mais même lui avait ses limites, d'autant plus lorsque cela touchait à un sujet sensible.

Et son corps était définitivement l'un des sujets les plus sensibles pour lui.

Il n'eut pas le temps de réorganiser ses pensées, foutues en l'air par la colère, qu'elle reprit et acheva de l'agacer.

-Deuxièmement, faut arrêter d’être gentil.

Il repoussa sans douceur la main qui tirait sur sa joue. Il avait passé l'âge de se faire traiter comme un gamin, rabroué et se faire donner des leçons par de foutues pirates.

-La gentillesse, c’est juste une excuse pour piétiner l’espace vital des autres. C’est la façon la plus simple, la plus horripilante, la plus sournoise et la plus malsaine de nuire à la fierté d’un autre.

Ce qu'elle disait et assénait sans s'arrêter n'avait aucun sens pour lui. Peut-être était-ce dû à leurs parcours de vie différents. Difficile de s'attendre à de la générosité et de la gentillesse de la part d'un barbare des mers. Il n'en espérait même pas, loin de là, mais n'avait pas vraiment réfléchi et s'était contenté de suivre ses habitudes et son côté amical.

Il se sentait déçu par les autres, présentement. Un peu amer, et c'était de sa faute, à elle qui parlait trop pour lui. Les gens parlent toujours trop. Ils assomment de paroles et de faits inintéressants. C'était épuisant, ennuyeux, et après, il ne voulait plus les voir.

Il ne l'écoutait qu'à moitié, maintenant, sa mauvaise humeur s'accentuant. Ne pouvait-elle se taire, au lieu de lui faire la morale ?

Et alors qu'il s'apprêtait à la couper et exploser en paroles à son tour, voilà qu'elle l'embrassât. Et même pas chastement, qui plus est. Sous la surprise, il garda les yeux ouverts, loucha un peu sur le visage définitivement trop proche du sien. Cela aurait pu être agréable. Sans doute. Dans un autre contexte, pas dans une fontaine, après s'être fait réprimandé comme s'il avait à nouveau dix ans par une satané pirate complètement lunatique.

Là, il se sentait plutôt mal. Il sentait ses lèvres contre les siennes, leur proximité physique, et il détestait ça.

Après ce certain temps de retard, il la repoussa bien plus brusquement qu'auparavant et la gifla sans prendre la peine de réfléchir à son geste. Qu'importe qu'elle le menace après. On ne l'embrassait pas ainsi, sans sa permission.

Et puis, lui aussi, il pouvait crier, s'énervait et lui faire la morale. Qu'est-ce qu'elle croyait ?

Il en a envie, de s'époumoner, mais quand – enfin – il prit la parole, c'était d'une voix assez calme et froide.

- Vous n'avez aucune idée de quoi je parle. Aucune. Vous me traitez de menteur sans me connaître, sans savoir sur quoi porte mon problème, et vous ne le saurez probablement jamais. Vous êtes ridicule, avec votre ego blessé, parce que je n'ai pas l'envie folle de coucher avec vous. Vous n'êtes pas le centre du monde !

Il se sentait respirer un peu vite, sous l'énervement, et ses poings se crispaient.

- Je ne connais pas votre vie, et je suppose que les gens comme vous ne connaissent rien à la bonté. Pour autant, je ne vous autorise pas à me parler ainsi. Je ne cesserai pas d'être gentil avec autrui parce que vous le vivez mal, à cause de votre fierté. C'est simplement ridicule.


Il avait le sentiment de s'enfoncer, de dire des inepties, alors que lui-même y croyait, de façon absolue. Il se sentait juste lésé, blessé, et il détestait ça, se sentir impuissant. Cela lui donnait envie de crier de frustration.

Alors, ne sachant quoi ajouter, il lui tourna le dos, enjamba le rebord de la fontaine et, toujours trempé jusqu'à l'os, commença à s'éloigner.

_________________
Présent de façon pire qu'aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhada Long John Silver
Mortel
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 09/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humain/Akeraï/Corsaires
Âge: 22 ans
Signes particuliers: Magnifique!

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Jeu 3 Aoû 2017 - 22:53

Étrangement, un baiser à sens unique manque un peu de goût. Le manque de réaction de cet amant forcé tue tout le plaisir de la chose. Mais bon, je m’étais engagée jusque là, j’allais essayer d’y trouver mon profit.
Mes lèvres furent arraché aux siennes. Enfin une action concrète de sa part. Malgré que ce ne fut pas à mon avantage, une petite impression de victoire s’emparait de moi. Il m’avait peut-être écoutée après tout.

Sa main vint claquer sur ma joue. Le temps que je comprenne la raison de cette douleur, je lui présentait mon profil, sans doute un peu plus rouge que d’habitude. La douleur est chaude contre ma joue et contraste douloureusement avec la température de l’eau, ou même avec les caresse de la nuit.
C’est sans doute à ce moment là que je devrais commencer à me calmer et prendre le temps de réfléchir. Ou de me remettre en question. Ou que je devrais l’écouter, le laisser exprimer sa colère pour essayer de comprendre et de devenir quelqu’un de raisonnable. Peut-être même que je pourrais envisager d’apprendre, de m’enfuir du monde sans pitié des mers et encore plus cruel de la piraterie. Trouver quelqu’un pour refaire ma vie, peut-être avoir un enfant, désiré si possible. Que j’aimerai et que j’élèverai mieux que je ne l’ai été ?

Un sourire étire mes lèvres, doucement, comme si une lame fendait lentement mes joues.
Pas à cause des inepties au dessus. Pas parce que j’aime la douleur. Au non, ce genre de douleur n’a rien de plaisant du tout.

Je n’ai aucun regret. Si, le fait de l’embrasser était sans doute un échec complet. Aucun réel plaisir et plus aucune chance d’en avoir, je suppose. Mais au moins j’ai été fidèle avec moi même et je peux garder la tête haute.
Mais j’ai peut-être poussé un petit le bouchon. Le barde a l’air vraiment en colère et semble vouloir s’en aller. En même temps, j’ai déjà abusé de sa présence.. j’aurais du lui donner sa pièce depuis longtemps et le laisser vaquer à ses occupations.
Ouais mais.. il aurait eu sa pièce depuis longtemps s’il n’avait pas détalé pour un rien ! Et même que j’aurais dans un état bien moins détestable. Abrutis de lâches, vous compliquez toujours tout à la vie.

Mais bon, je vais me taire. Non pas que j’ai peur de me prendre une autre giffle, mais que mon honneur me pousserait à riposter. Et j’aurais l’impression d’avoir provoqué la mort, ou du moins les blessures de ce barde volontairement. Si on raconte que Long John Silver attaque ses bardes, je risque de ne plus avoir personne pour chanter à ma table.
Hmpf… ce nom est une aussi bonne excuse qu’un sacré poids. Mais comme il est plaisant de savoir qu’il est familier à la plupart des langues.

Assez divagué, le barde va disparaître si je n’agis pas.
Secouant vivement la tête pour me remettre les idées en place, et projeter quelques gouttes autour de moi, ce qui est plus amusant quand il y a du monde autour, je m’avance à mon tour pour sortir de la fontaine.


-Attends l’am..

Ah.. je doute que le terme ami soit à utiliser ici.

-Cal ! Tu oublies ta paye. Je suis peut-être une pirate, mal lunée, égocentrique et arrogante, mais je respecte toujours mes engagements.

Ce qui jusqu’à présent se révèle plutôt vrai. Je dois dire que je ne me souviens pas avoir trahis la moindre promesse faite à quelqu’un d’encore vivant pour me voir le faire. Et je tiens à ajouter que je n’ai jamais tué ou fait tuer quelqu’un pour conserver ce score.

-Et même si tu embrasses moins bien que mon perroquet, tu restes un merveilleux chanteur.

Une petite touche d’humour pour détendre l’atmosphère, tandis que je cherche ma bourse dans le tas de vêtements. Quand enfin je la trouve, toute cliquetante de joie, j’y passe la main pour caresser des doigts les nombreuses faces, jusqu’à trouver celle désirer.
Je lève les yeux et sourit en voyant qu’il n’est pas encore parti. Je fais sauter la pièce vers lui.


-Voilà ton argent.

J’espère qu’il appréciera silencieusement la pièce heptagonale. Pour une fois que je me montre généreuse, se serait bien qu’il ne vienne pas faire montre de trop d’honnêteté, ni de reconnaissance. Franchement, j’ai l’impression qu’il a mérité au moins ça. Je l’ai embarqué dans une aventure piteuse et ennuyeuse. Qui s’est soldée sur rien avec ça. Indigne de ma réputation et de ce qu’il aurait pu espérer d’un soir en compagnie d’une pirate légendaire. En plus j’étais sobre sur la fin… et j’ai tiré sur personne. Il aura pas de quoi faire une chanson.

Une bonne chose de réglé. Il ne me reste plus qu’à me rhabiller.. peut-être devrais-je trouver un moyen de me sécher avant.. et retrouver la taverne. Dargal aura peut-être besoin d’aide pour ramener tout le monde au navire.

_________________

Sur l'bahut du mort
yop la oh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso Azura
Ange Bouquiniste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 28/07/2015

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral
Âge: 26 ans
Signes particuliers: Barde, garçon dans un corps féminin

MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   Jeu 3 Aoû 2017 - 23:20

Il le savait, que son discours était vide de sens pour elle, inutile, ennuyeux ; mais il était en colère, et avait là un exutoire à son énervement et sa mauvaise humeur, alors il n'allait pas s'en priver, d'autant plus lorsqu'il estimait cela mérité.

Et à son sens, la pirate aurait mérité bien plus qu'une unique claque. Même si la seule qu'il ait donné faisait chauffer désagréablement sa main ; mais c'était toujours mieux que rien.

Il restait tout de même assez surpris qu'elle ne l'ait pas pris aussi mal que ça. Il s'attendait au moins à ce qu'elle monte de ton, mais non. Tant mieux pour sa peau, sans doute. Et puis, il en avait assez d'être ballotté aux grès de ses changements d'humeur.

-Attends l’am..

Aucune chance.


-Cal ! Tu oublies ta paye. Je suis peut-être une pirate, mal lunée, égocentrique et arrogante, mais je respecte toujours mes engagements.

Il leva les yeux au ciel, se retourna néanmoins. Si elle tenait à enfin le payer, il n'allait pas s'en plaindre. Après tout, elle l'aurait fait dès le début, ils s'en seraient pas là maintenant. Par ailleurs, le concernant, il ne serait pas là du tout. Il se trouverait dans une auberge, au fond d'un lit, en train de dormir. C'était raté maintenant, pour partir et à l'aube, et en forme.

-Et même si tu embrasses moins bien que mon perroquet, tu restes un merveilleux chanteur.


C'est ce qui arrive, lorsque je n'ai pas choisi d'embrasser quelqu'un.

C'était probablement censé être drôle, mais il n'avait plus envie de rire. Stoïque, il attendit qu'elle cherche et trouve sa précieuse pièce et l'attrapa au vol. Au moins une conclusion correcte à cette suite d'inepties.

Il pourrait presque s'acheter un meilleur vêtement, avec ça. Le sien s'abîmait inexorablement à son plus grand dam.

Qu'importe.

- Au plaisir de ne pas vous revoir de sitôt, fit-il d'un ton railleur.

Sur ses mots, il fit de nouveau volte-face, rangeant la précieuse pièce dans son manteau. Replaçant son masque sur ses traits, il s'enfonça dans l'obscurité des ruelles, cherchant l'apaisement dans l'air frais nocturne, et également à se tenir le plus loin possible d'elle.

Il finit par trouver une petite taverne peu coûteuse où il paya le reste de la nuit. Gagnant vite le lit inconfortable, ses vêtements trempés étendus, il peina à trouver le sommeil, songeant aux événements de la nuit. Elle avait bien commencé pour finir dans la colère, et il en était diablement amer.

Il ne comprenait pas la pirate, vraiment. Trop différente, peut-être ; trop dangereuse à son goût. Quoi qu'il en soit, il ne la reverrait probablement jamais – ou ce serait un foutu hasard, de tomber sur elle, alors qu'il parcourt les terres et qu'elle sillonne les mers.

Un hasard assez grand pour qu'il ne s'en souciât pas pour l'instant.

_________________
Présent de façon pire qu'aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Barde et la Pirate |Nuhada]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Barde et la Pirate |Nuhada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Une quête pour devenir un pirate !
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [libre]La Gourmande Contrebande. [West Blue, Rang B, Pirate, Baston]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Royaume de Quetaïn :: Quetaïn-