C H A T



 

Partagez | 
 

 Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Dim 3 Nov - 13:26

Kayle tourna un coin sans ralentir. Il avait beau être habitué au problèmes, travaillant depuis bientôt depuis 20 ans comme mercenaire, autant pour les marchands que pour les pirates et les assassins, il n'aimait toujours pas plus les idiots qui emplissait Akeraï. D'accord, nombreux, mais idiot. Il jura lorsqu'une dizaine d'hommes sortirent d'une ruelle pour se placer devant lui. Il aurait pu simplement les achever sans ralentir, mais c'était tellement moins sportif quand les poursuivants savais qu'ils n'avais aucune chance! Il décida de les forcer dans un cul-de-sac... Lui en premier, évidemment! Il prit une ruelle adjacente et, bien vite, se retrouva dos au mur... Ses poursuivants ne courrais plus, savourant leur supposer victoire pendant que Kayle repérait une belle poutre de bois sortant d'un bâtiment... Surement un début de construction ou bien une décoration, il ne se posa pas de question et, souriant, attendit ses nouveaux amis... Amis qui ne savais pas encore que, de prédateurs, ils étais devenu proies.

- Regarder moi ça, les mecs! L'p'tit idiot, i' s'est lancer tête première dans un cul-d'-sac! Bon, on vas faire claire, monsieur bourse pleine! Tu nous lance ta bourse, tu laisse tes armes par terre, tu déguerpis et on vas te donner cinq minutes d'avance!

Ces mots créeres un éclat de rire général chez la bande de voleurs. 50 hommes voir plus contre un! Il ne risquais rien! En plus, ils avais vu le jeune homme devant eux compter une bourse pleine... Et pas de pièces de un qual! Les octogones étais encore frais dans les pensées du chef des pillards... Une bourse contenant 50 quals était suffisante pour une très bonne journée de vols alors si il prenait cette bourse contenant plus de 300 quals vu les trois pièces aperçus, il pourrait répartir l'argent avec les hommes et quand même se payer une ou deux parties de jambe en l'air. Soudain, ses hommes arrêtères de rire... Et lui aussi. Le jeune homme, il lui donnait vingt ans, au plus, venait d'utiliser la chaine enrouler autour de son bras, drôle d’accessoire, et, la lançant, s'était attacher à une poutre en hauteur, sautant par dessus ses hommes en tirant son épée. Ce dernier détail fit rire le bandit. Ce petit idiot comptait détrousser les détrousseurs? Quel imbécile! Avant que le mot imbécile n'ais finit de se former dans ses pensées, il avait perdu une dizaine d'hommes. Le garçon, d’abord vu comme un proie facile, était un escrimeur expert et dangereux, mais son épée intéressait pas le détrousseur... La chaine que le jeune homme utilisait maintenant comme un lourd fouet, lourd mais vif comme l'éclair, le figeait sur place. Il avait entendu les histoires d'un mercenaire usant d'une telle arme avec rapidité, précision, force et surtout une efficacité mortelle. Le prédateur était devenu proie... Non, ils n'avais jamais été des prédateurs, pas pour cet homme. La dernière pensé qu'il eu avant qu'une chaine lui arrache la tête fut pour le surnom donné au garçon devant lui, avec son regard qui paraissait lire les âmes et son sourire quelque peu maniaque alors qu'il tuait des hommes deux fois plus impressionnant que lui physiquement... ''L'enchaineur'' Plusieurs lui avait parlé de cet homme mais il ne l'avait jamais cru. Un garçon d'à peine vingt ans qui à inventé son propre style de combat avec un chaine? Et puis quoi encore! Mais, maintenant, il était obliger d'admettre que c'était vrai. Pire encore, ce....ce... ce démon, parce que l'appeler un humain serais contre nature, était rapide comme un elfe! Il virevoltait, mélangeant la grâce d'un elfe, la rapidité d'attaque d'un assassin, le férocité d'un pirate et le calme d'un chevalier maître d'armes qui avait vu les horreurs de multiples guerres sans broncher... Si la mort avait un visage, il ne pouvait en imaginé un autre. Il mourut terrifié. Kayle secoua sa chaine, jetant du sang sur les murs des bâtiments proches et par terre avant de la faire tourner d'un mouvement rapide du poignet pour qu'elle revienne s'enrouler autour de son bras. Sifflotant un air que les marins et les pirates chantais pour se désennuyer, mais surtout les pirates, il récupéra la bourse des bandits et s’apprêtait à repartir en retournant son large manteau blanc pour cacher les tâches de sang.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Mar 5 Nov - 18:05


    J’esquissai un sourire.

    Ça faisait du bien de se retrouver entre camarades, à terre, autour d’un feu de camps, assis sur des tonneaux de rhum qu’on vidait à grandes goulées. La nuit était tombée depuis quelques heures et les blagues salaces avaient très vite remplacées les discussions politiquement diplomatiques. Ou diplomatiquement politiques, au choix. Je souriais à Willem. L’homme obèse qui joues et nez rouges s’esclaffait d’une voix tonitruante des immondices sur ces derniers viols. Pas que cela soit drôle en soi-même, loin de là, mais avec ses gestes brusques et son excitation grandissante –due à l’alcool, il venait de renverser la moitié de son verre… sur lui.

    Je m’étais assise sur un tonneau posé à la verticale, jambes regroupées contre ma poitrine, bras les enserrant, menton sur un genou. Il faisait frais. Limite froid pour tout vous avouer car les nuits dans le désert étaient réputées pour traumatiser les pauvres voyageurs. Mais l’ayant déjà connu et ce pendant plusieurs semaines, je ne craignais plus ce froid. Surtout parce que la vue du feu crépitant à quelques pas de moi m’assurait une température confortable pour la nuit.

    Des rires fusèrent, grossiers, lourds. Crevant les ténèbres et leur calme apparent en sortant des gueules des pirates saouls qui riraient à en pleurer en se tapant sur l’épaule sur ma droite. Un barbu, un certain Ul-quelque chose, de mémoire, se tenait le ventre tant le fou rire lui contractait les abdos. L’autre, un gringalet longiligne pleurait de rire, la tête dans les bras, affalé sur une malle.
    Je souriais encore.

    Quelle belle bande…

    Un camp Corsaire, ça ressourçait des fois. Enfin, ce qui ressourçait c’était de ne pas avoir les bruits de l’océan et les beuglements des ordres à longueur de journée. Soit, il y avait toujours des rires, des chants, des blagues, des histoires à dormir debout -c’était un camp de pirates, voyons ! Mais ce soir j’étais quelqu’un parmi tant d’autre. L’équipage du Dernier Baiser n’était pas présent et on ne me demandait rien. Pas de comptes à rendre. Pas d’ordre à relayer. Pas de responsabilités. Non, rien de tout cela n’était prévu pour ce soir. L’heure était à la fête et il fallait en profiter. Enfin, vu que personne ne venait m’embêter m’est avis que ma réputation m’avait dépassée. J’étais Enseigne sur le Dernier Baiser et… les hommes entreprenants, c’était mon affaire.

    Nouveau sourire.

    Que de souvenirs !

    Et dire que dans quelques jours je serais à Akeraï. Il ne fallait pas que je tarde d’ailleurs. Nuhada accostait toujours à l’heure prévue et si je voulais avoir le temps de faire ce que j’avais à faire, il ne fallait pas que je traîne ici.

    Une tape sur l’épaule me ramena à l’instant présent. Je relevai l’échine, les yeux…

    - Tiens donc, serait-ce mon amant préféré que voilà ? lançai à l'homme, un sourire malicieux clairement affiché sur les lèvres.

    Il se pencha à mon oreille pour murmurer d’une voix délicieuse :

    - Je suis comblé d’apprendre que je suis le meilleur parmi tous ceux que tu côtoies.

    Je m’esclaffai.

    - Je n’ai jamais parlé de « meilleur », prétentieux que tu es. Mais de « préféré ».

    - Ce n’est pas la même chose ? gloussa t-il en se redressant.

    -Non. Tu es loin d’être le meilleur… je lui assurai en le regardant, amusée.

    Une moue déçue et perplexe m’accueillit.

    - Pourquoi tu me côtoies alors ?

    - C’est toi qui me côtoie.

    - Hein ?

    - Je suis la seule femme ici, surement la seule que tu puisses approcher pour un certain temps.

    - Tu ne refuses rien.

    - Pourquoi refuserais-je des expériences ?

    Il me lança un regard noir. Je lui renvoyai un sourire charmeur.

    - Tu es…

    - Je sais, le coupai-je en m'étirant lascivement. Alors que me proposes-tu ce soir ?

    Il jeta un coup d’œil alentour, se pencha de nouveau vers moi, verre à la main et me frôlant la hanche de l’autre. Ses lèvres caressèrent ma joue puis il susurra sa réponse.

    Nouveau sourire. Arrogant. Narquois.

    Mais diaboliquement intéressé.

    *  *  *

    Akeraï.

    J'y étais enfin.

    Le paradis des malfrats, des mercenaires, des voleurs.

    Il n'y avait plus de lois qui vaillent réellement, ici. Tout le monde faisait ce que bon lui semblait, tant pis si quelqu'un devait en payer de sa vie. J'aimais cette atmosphère de crainte lisible sur les visages des habitants que je croisais. Je lisais dans leurs yeux qu'ils étaient sans histoire et espéraient juste de jamais attirer l'attention d'un assassin de carrière ou de je ne sais pas trop qui. Qu'à cela ne tienne, ici, mieux valait s'entendre avec ceux qu'on croisait. Il n'était pas rare que les négociations prennent des allures de règlements de comptes et que cela se termine dans le sang.

    Le donjon royal, taillé d'ombres et de roc se dressait par delà les quartiers résidentiels. Enfin "résidentiels", c'était faire de ces taudis quelque chose de plus présentable qu'ils n'en avaient l'air. J'avais, semblerait-il, l'art pour trouver les quartiers mal famés des villes ; quand j'allais en ville.

    Des bruits de bagarre échouèrent à mes oreilles. Sans changer de cap, je continuais cependant de marcher dans leur direction. Quoi ? J'étais Lyra Maar. Les bagarres, je connaissais. Le sang, que trop bien. Les tortures, beaucoup trop. Ce n'était pas un misérable combat de rue qui allait me déranger. Et puis..

    Je tournai à l'angle d'une rue quand un mec tentant apparemment de s'enfuir passa près de moi. Crane rasé, gros bras, pas de cervelle. Je lui fis un croche pied et me retournai pour le voir s'affaler le nez contre le sol. Enfin... se râper le visage contre la pierre, pardon. Quand il se redressa, il jeta sur moi un regard dédaigneux puis après avoir vu mon indéfectible sourire carnassier, ses yeux tombèrent sur mon sabre, ma hache d'abordage et la lame qui pendait à mon ceinturon. Il ne me chercha pas noise et s'en fut en chancelant.

    Je pivotai.

    Ouh.

    Carnage ici.

    Comme j'en avais l'habitude de voir.

    Les corps démembrés, ensanglantés, abreuvant la terre ne me faisaient presque plus aucun effet. Presque ? Oui, presque. Le dégoût m'était quand même monté au cœur. La mort restait mal odorante, même avec les années d'habitude.

    Enfin, là un homme était encore debout. Imposant. Muscles noueux apparents. Cheveux courts noir d'encre, bras épais, traits durs, il essuyait ce que semblait être une chaîne. Je haussai un sourire en m'approchant.

    - Qu'avaient ces hommes pour mériter pareille mort ? lui demandai-je en m'adossant à un mur.

    Je venais de croiser mes bras sur ma poitrine et de plaquer une semelle contre la pierre de l'établissement auquel j'étais adossée, sourire moqueur aux lèvres, comme toujours, alors que le jeune homme s'employait à vider les poches de ses victimes.

    Hum. Décevant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Mar 5 Nov - 22:36

Kayle ne rapporta pas tout de suite son attention sur la nouvelle venue. D'abbord, Il rammassa le peu d'argent et, le comptant, le lança par dessus un édifice proche. Il avait vu un mendiant de l'autre coté et il n'avait pas besoins d'argent. Il étudia alors la jeune femme pendant qu'elle parlait.

- Qu'avaient ces hommes pour mériter pareille mort ?

Il haussa un sourcil. La jeune femme devant lui était belle, les bras croiser sur sa poitrine n'en cachait rien, ni son sourire d'ailleurs... En bref, une femme qui aurait rendu gaga presque tout les hommes... Presque. Kayle en avait vu d'autre et, de son expérience, les plus belles était les plus dangereuse. Il répondit d'une voix sans appel.

- Pas de la cervelle, en tout cas. Ils vois une bourse pleine et ils tente aussitôt de vous détrousser... Bon débarras, leur argent seras plus utile aux autres qui l'attraperons.

Il étudia la jeune femme encore une fois... Une hache... Un sabre... Une lame... Un sourire... Ça sentait à plein nez le pirate tout ça! Parfait, il préférait les pirates au assassins ou au voleurs.

- Pirate, si je ne me trompe? Étonnant. La plupart des pirates ne se promène pas sur terre, ils n'aiment pas assez la terre pour ça...

Il finit d’essuyer sa lame et, se jurant de trouver un endroit plus approprié si la conversation continuait longtemps.


Dernière édition par Kayle Seikar le Sam 15 Mar - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Mer 6 Nov - 10:18


    A la fin de ma question, l’homme se retourna dans ma direction. Malgré sa carrure de guerrier aguerri, c’était indéniable, les traits de son visage étaient fins. Lisses. Il ne portait pas de barbe, ni d’autres attributs quelconques comme la plupart des hommes exerçant son métier. Pour sûr qu’il n’était pas assassin. Trop volumineux comme bonhomme pour se faire, car l’art de l’assassinat nécessitait souplesse et discrétion. Un brigand de grand chemin ? Impossible non plus, trop assuré, trop riche, trop perfectionné. Il ne pouvait être un chevalier de l’Ordre, n’en portant pas l’armure. Il ne me restait plus qu’un choix : mercenaire. L’homme au compte de tous. L’homme à tout faire. Soit. Il avait de multiples et diverses cordes à son arc, mais ne se pouvait de les accomplir aussi bien qu’une personne perfectionnée dans la matière.

    Enfin, quoiqu’il en fût, malgré sa carrure imposante, ce fut une voix calme, profonde et à la fois douce qui me répondit. Tranchante.

    - Pas de cervelle en tout cas. Ils voient une bourse pleine et ils tentent aussitôt de vous détrousser… Bon débarras. Leur argent sera plus utile aux autres qui l’attraperont.

    Son regard tentait de me percer à jour, passant de mon visage à mes armes en longeant mes courbes. Toujours mon indélébile sourire narquois aux lèvres, je haussai un sourcil, plus qu’amusée par les réactions de ces hommes, qui décidément, étaient bien tous les mêmes. Quoique celui sembla s’attarder sur le fait seulement que j’appartienne à la bien redoutée piraterie. Que je sois une femme ne l’interrogea pas le moins du monde, dommage pour lui, ça lui aurait fait prendre conscience de la personne qui lui faisait face.

    Pour qu’il y ait une femme à bord d’un navire, il en fallait beaucoup. Pour que cette dernière appartienne qui plus est à la commanderie, je vous laisse imaginer.

    - Tu ne fais pas entièrement erreur, je répondis calmement, de cette voix, charmeuse, que haïssaient tous les hommes.

    Surtout qu’ils n’étaient jamais habitués à ce qu’une femme les tutoie.

    Nouveau sourire moqueur.

    - Figures-toi que je ne me balade pas, comme tu dis, mais que j’ai toutes mes raisons d’être à terre.

    Je rejetai une mèche folle, tombée devant mes yeux. Je n'aimais pas les gros bras, je n'aimais pas les chevaliers, je n'aimais pas les mercenaires, je n'aimais pas les Elfes, je n'aimais pas les hommes. Ils se croyaient toujours meilleurs mais n'avaient qu'affronter moins bons qu'eux. Evidemment qu'ils réussissaient. Ils avaient trop d'honneur et d’orgueil pour tenter l'impossible.

    J'avais décroisé mes bras, m'étais décollée du mur et approchée des quelques pièces qui avaient roulées là après être tombée du toit.

    - Tu dois bien avoir entendu ça, les pirates chassent les trésors, ajoutai-je, moqueuse tandis que je me baissais.

    Je fis sauter une pièce entre mes doigts, me relevai et rejetai de nouveau la mèche rebelle, flamboyante, qui barrait mon regard. Ahah. Non, ce n'était pas à Akeraï que je viendrais chercher un quelconque magot. Et ce n'était pas ce qui était prévu que je fasse ici. D'ailleurs, bien de nombreuses personnes s'interrogeaient à ce sujet mais aux questions je n'avais rien répondu de clair. Je devais aller à Akeraï, point.

    Que ceux qui attendaient plus de détails aillent se rhabiller.

    Je jetai un regard perplexe à mon interlocuteur.

    - Mais tout le monde sait qu'il ne faut pas se balader avec une bourse pleine ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Mer 6 Nov - 20:43

Kayle restât un instant le sourcil arqué, cette femme, il l'aimait déjà. Pas à cause de son corps, non, mais à cause de son sourire provocateur, de sa façon de tenter de le déstabiliser, de sa façon don elle semblait vouloir le voir, lui, disparaître. Bien sur qu'il ne la connaissait pas assez pour pouvoir lire ses pensée, mais ses yeux en disait gros: Cette femme n'aimait personne qui soit un homme. Elfe, humain ou autrement. Bref, il ne l'aimait pas d'amour, mais bien de respect, le genre de respect que l'on donne au gens qui nous démontre que tout ce qu'ils ont, ils l'ont parce qu'ils l'on mérité. Il ne put empêcher un léger sourire, tout aussi provocateur que celui de la jeune femme, de venir se poser sur ses lèvres quand elle le tutoyas.

- Tu ne fais pas entièrement erreur... Figures-toi que je ne me balade pas, comme tu dis, mais que j’ai toutes mes raisons d’être à terre.Tu dois bien avoir entendu ça, les pirates chassent les trésors

Rire. C'est tout ce qu'il put faire. Elle avait utiliser une voix que n'importe quel homme normal aurait mépriser par son charme provocateur. Lui, au contraire, apprécia immédiatement cette voix. La voix d'une femme qui sais ce qu'elle peut faire et n'à pas peur de le faire. Définitivement, respect était le mot! Il comprenait comment elle était devenu pirate! Et ça lui allais comme un gant. Il ne connaissais qu'une seule personne qui l'avait autant intéressé en si peu de mots, et c'était un nain! Elle fit sauter une pièce qu'elle avait ramasser, probablement tomber du toit, et se releva de sa position utiliser pour la ramasser en écartant une mèche. Kayle ne broncha pas. Elle lui jeta un regard puis lacha

- Mais tout le monde sait qu'il ne faut pas se balader avec une bourse pleine ici.

Il prit la parole avec une pointe un peu plus rieuse dans la voix.

- Et bien, traiter moi de fou ou bien d'idiot, mais en général une bourse pleine attire bien du monde intéressant, tener, par exemple, cette bourse m'à fait rencontrer une jeune femme bien intéressante, pirate provocante qui ne semble pas apprécier le genre masculin, ou du moins pas en général, et qui s’amuse à provoquer le petit mercenaire que je suis, mais évidemment, je suppose que vous devez connaitre cette histoire!

Une lueur rieuse passa dans ses yeux, le genre de lueur qui passe normalement dans les yeux d'un vieillard s'amusant à regarder un enfant, une lueur que son corps ne laissait pas prédire, mais que son âge expliquait. On aurais pu croire qu'il était plus jeune qu'elle! La lueur rieuse mourut quand cette réalité le frappa. Il avait 69 ans! Il se sentait beaucoup plus jeune que ça! Son père adoptif, à 69 ans, avait de la difficulté à marcher! Cela lui rappela qu'il était moitié elfe. Oui, c'était ridicule qu'il l'oubli, mais ça lui arrivait. Aussi, quand toute ses années de vie lui revinrent en mémoire, il faillit oublié la présence de la jeune femme. Presque 60 ans d'entrainement au armes de toute sortes avec des maîtres variés, certains étant même des chevaliers qui entraînait son frère adoptif et qui avait accepter de lui enseigner afin de voir son frère apprendre plus vite, un rival était utile, c'est bien connu! Lorsqu'il repensa à son maître nain il effleura la hache de guerre à deux mains qui pendait dans son dos. Il l'aimait bien, ce nain. Serte, il avait été exigeant, mais il savait faire la fête et s'amuser! Sur cette penser, il revint au présent et fixa la jeune fille, se demandant si elle avait parlé pendant qu'il se perdait en nostalgie. Il se dit qu'elle ne pourrait que comprendre, si elle connaissais son histoire, mais ce n'était pas le cas et bonne chance pour en apprendre sur son passé! En fait, il ne lui dirait même pas qu'il était demi-elfe! Il était humain dans son éducation et dans chaque fibre de son être. Il laissait ses yeux s'enfoncer dans les plaines de ceux de la jeune femme en souriant, content de sa vie et, surtout, content de savoir qu'il avait encore longtemps à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Jeu 7 Nov - 16:02


    Ah mais c'est qu'il se croyait véritablement malin, le bonhomme, à me sourire et à me parler ainsi. J'oubliais à quel point les hommes étaient orgueilleux et terriblement ennuyants. J'esquissai un sourire en coin, en réponse à sa voix, rieuse.

    - Et bien, traitez moi de fou ou bien d'idiot.

    Idiot conviendrait très bien.

    Sourire moqueur.

    - Mais en général une bourse pleine attire bien du monde intéressant.

    Faux. Ca attirait ceux qui en avaient besoin. Et ceux qui en avaient besoin n'étaient pas intéressants. C'était des miséreux et misérables voleurs, des orphelins sans maison. Il fallait voler les riches. Les marchands renommés. Pas exhiber sa bourse pleine à ras-bords pour s'attirer la colère de ceux qui ne pouvaient que faire convoiter sa fortune. Quoi ? Si j'avais un coeur ? Absolument pas. Mais étaler sa richesse, c'était n'être seulement riche. Nuhada était riche, mais elle était avant tout puissante, influente, redoutée. L'argent fait la fortune et des fois la fortune fait la gloire. Fallait-il encore savoir comment s'y prendre.

    - Tenez, par exemple, cette bourse m'a fait rencontrer une jeune femme bien intéressante.

    Je souriais.
    Amusée.

    Vraiment ?

    - Pirate provocante qui ne semble pas apprécier le genre masculin, ou du moins pas en général, et qui s’amuse à provoquer le petit mercenaire que je suis, mais évidemment, je suppose que vous devez connaitre cette histoire.


    Tiens donc. Comme c'était étonnant. Elle devait être bien sympathique en vérité, cette nana. Chiante, sympa. Soit. Et dangereuse. N'était-ce pas le propre de toutes les femmes d'ailleurs ? Le propre des femmes émancipées d'autant plus ? J'en connaissais un qui devrait faire attention à lui. D'ordinaire, quelqu'un qui me parlait de la sorte, il avait à peine esquisser les prémices de la lueur d'un sourire dans les yeux que je le lui avais déjà arraché. L’œil, pas le sourire. Enfin, le sourire avec, bien sûr, mais l'oeil d'abord.

    Je le regardai caresser la hache pendant dans son dos, sentant sans bouger le petit doigt, ma paume se refermer sur la garde de mon sabre, mes muscles le tirer de son fourreau, le suintement de la lame ronronner à mon oreille, son éclat au soleil me piquer l'iris... Je connaissais le mouvement par cœur, ressentant tout mon corps répondre rien qu'à la simple pensée de le dégainer.

    - Sauf que tu as eu beau sortir ta bourse, ce n'est pas la raison pour laquelle je suis là.

    Je devais passer par là, bagarre ou pas bagarre. Bourse ou pas bourse. Mercenaire ou pas mercenaire. Ca n'était donc guère la raison qui nous avait fait nous croiser ici même, à cette heure, dans ces circonstances précises. Y avait-il toujours des raisons d'ailleurs ? Etions-nous voués à accomplir certaines choses, à faire certaines rencontres ? Etait-ce une force supérieure qui nous y amenait ? C'était ce que les faibles voulaient croire. Si les choses arrivaient c'était qu'on avait fait des choix, pris des décisions qui entrainaient irrémédiablement des conséquences. Prendre une rue sur la droite engendrait le fait de rencontrer les gens qui passaient probablement par cette même rue au même moment. Pas de hasard. On s'en contrefichait. Seulement des rendez-vous qu'il nous fallait prendre.

    - Donc ce n'est pas ta bourse qui t'a fait me rencontrer.

    Je lui offris un petit sourire impertinent.

    Chiante.

    J'avais prévenu.

    Qu'avais-je dis aussi ?

    Ah... oui. Ça.

    - J'espère que tu as une bonne raison de me retenir parce que j'ai à faire.


Hors RP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Jeu 7 Nov - 22:11

Kayle sourit, elle ne l’appréciait pas... Bon elle n’appréciait surement pas grand monde du premier regard, mais oh... Ça l'amusait de croire qu'elle ne l'aimait particulièrement pas. Une femme qui n'aimait pas quelqu'un, c'était toujours intéressant.

- Sauf que tu as eu beau sortir ta bourse, ce n'est pas la raison pour laquelle je suis là.

Bravo! Commencer par marteler l'argument inutile pour le ridiculiser! Ça c'était bien! Il aimait vraiment les pirates...

- Donc ce n'est pas ta bourse qui t'a fait me rencontrer.

Sourire chiant de sa part, il lui retourne. Si elle croit le surprendre en impertinence... Il en avait vu d'autre, des pirates.

- J'espère que tu as une bonne raison de me retenir parce que j'ai à faire.

Bah voyons! Voilà qu'il la retenait maintenant? Ça, c'était drôle! Personne ne retient une telle femme... Mais puisqu'il en avait l'occasion, il allait l'ennerver encore un peu puis voir si elle savait où il pouvait trouver d'autre joyeux pirates.

- Je ne crois pas que retenir quelqu'un comme vous est possible... À moins que TU ne sois pas aussi emprunte de liberté que je ne le crois. Mais bon, sinon, TU ne connaîtrais pas un endroit où je pourrais trouver un bateau pirate, par hasard? J'apprécie les pirates, si certains, eux ne m'apprécient pas toujours du premier coup.

Il insista sur le ''tu'', comme pour la provoquer, conservant sa voix douce et calme. Il se doutait bien que la jeune femme ne lui dirais rien où bien lui donnerait de fausse direction... Savoir si on pouvait faire confiance à un mercenaire était une chose, savoir si on pouvait faire confiance à un mercenaire armée jusqu'au dents et qui ne semblait pas avoir le même tas de muscles que plusieurs pirates était différent. Si on rajoutait la finesse de ses trait... Peut-être devrait-il la suivre pour trouver sa réponse? Cette idée, il la trouvait très drôle, ça lui ferait perdre son sang froid, à cette pirate, c'était presque assuré. Peu importe, ils devrait tout deux s'éloigner bientôt ou risquer que les rares gardes de la cité arrivent... Et il se doutait qu'elle ne voulait pas plus se faire remarquée que lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Ven 8 Nov - 14:01


    - Je ne crois pas que retenir quelqu'un comme vous est possible...

    Je disais juste que tu me prenais de mon temps. Mais ce n'était pas grave. On ne pouvait pas être gros bras et intelligent. Je ne lui en voulais pas. Surement que ce n'était pas sa faute. On ne pouvait pas tout avoir.

    - À moins que TU ne sois pas aussi emprunte de liberté que je ne le crois.

    Je mourrai d'envie de lever les yeux au ciel et de soupirer mais je ne le fis qu'en esprit. Ça suffisait pour me détendre. Quel abruti celui là. Il m'ennuyait vraiment. Il m'ennuyait plus qu'il m'énervait à vrai dire. On me faisait rarement sortir de mes gongs, par contre, souvent je perdais patience. Perdais patience dans le sens où je me fatiguais très vite de quelqu'un, d'une discussion s'il n'y avait pas un minimum d'intérêt. Une armoire à glace de mercenaire massacrant les gens qui voulaient lui prendre sa bourse débordante n'avait strictement aucun intérêt.

    - Mais bon, sinon, TU ne connaîtrais pas un endroit où je pourrais trouver un bateau pirate, par hasard ?

    Quelle bonne blague. Bien sûr que oui que j'en connaissais des endroits où on trouvait un bateau pirate...

    - J'apprécie les pirates, si certains, eux ne m'apprécient pas toujours du premier coup.

    Comme si notre deuxième rencontre allait changer quelque chose. Je n'aimais pas ces gens qui voulait être aimés. Ils m'ennuyaient. Je n'avais nullement envie de le connaître plus, ce personnage. Homme déjà, ça n'allait pas dans son sens. Orgueilleux qui plus est. Prétentieux. J'étais ennuyée, surtout que c'était juste en réponse à ma propre attitude. Si j'avais été charmante, il l'aurait surement été. Et ça, ça m'ennuyait. Je n'aimais pas les personnalités lisses, les caméléons et surtout, les hommes qui me tenaient tête.

    Qu'une femme le fasse, je trouvais ça surprenant, intéressant, palpitant, amusant. Terriblement attirant aussi. Nuhada le faisait d'une façon si délicieuse que j'aimais sincèrement nos échanges. Comme j'aimais les silences qui électrisaient nos regards. C'était ma supérieure. Elle m'acceptait avec mon déni de l'ordre et de l'autorité, n'essayait jamais de me remettre à ma place parce qu'on avait compris qu'il s'agissait d'un jeu. Je connaissais la frontière, la limite ultime à ne pas franchir, comme elle ne s'avançait jamais sur des terrains lissants avec moi.

    - Je suppose qu'on en trouve dans des ports, je répondis avec un sourire moqueur. Et ça, on en trouve près de l'eau, je crois.

    Pause.

    J'avais croisé de nouveau mes bras sur ma poitrine.

    - Mais j'espère pour toi que tu ne seras pas vouer à me revoir.

    Ca non. Je n'avais pas envie de le revoir. Et je doutais sincèrement que Nuhada soit enchantée d'un tel homme sur son navire. A quoi bon alors lui répondre ? Je n'avais vent que de l'arrivée et la position du Dernier Baiser à l'aube d'un jour particulier. Si elle était à l'heure mais pour sûr qu'elle le serait. Elle arrivait toujours à l'heure prévue. Il ne lui arrivait jamais rien qui ne puisse la retarder.

    Je haussai un sourcil.

    Perplexe.

    - Et pourquoi donc veux-tu trouver un navire pirate ? Ils n'ont guère besoin de mercenaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Ven 8 Nov - 22:54

- Je suppose qu'on en trouve dans des ports, Et ça, on en trouve près de l'eau, je crois. Mais j'espère pour toi que tu ne seras pas vouer à me revoir. Et pourquoi donc veux-tu trouver un navire pirate ? Ils n'ont guère besoin de mercenaires.

Soupire énerver. Cette fois, ça commençais à durer pour rien, la provoquer était inutile, autant passer du tac au tac

Oui, dans la ports, je sais, je sais aussi que les bateaux pirates ne gardes pas leur drapeaux élever lors d’arrêts, donc le bateaux seras pareille à n'importe quel autre. Non, je ne veux pas particulièrement te revoir, et si tu veux savoir, je suis aussi irrité par cette perte de temps. Ensuite, je me fou éperdument de ce que tu crois. Les pirates ont besoins de médecins, de canonniers, d'un équipage, quoi! Bref, Je peux performer à n'importe lequel de ces deux postes avec asser de talent. Finalement, et pour répondre à l'insulte silencieuse de ton regard, je ne suis pas prétentieux pour rien, puisque je suis un demi-elfe et que j'ai vécu 69 ans, non ça ne parait pas, non mes oreilles ne seront jamais pointus et non je n'apprécie pas particulièrement les elfes! Tu en as d'autre, des questions faciles comme ça où si ont s'entend pour la première fois sur le fait que l’intérêt de cette conversation est disparu la première fois que nos regards se sont rencontrés?

Non mais, ras-le-bol là! Il y avait conversation stupide et échange inutile de civilités, hein! Deux choses qu'il n'aimait pas particulièrement! En plus, le regard de la pirate qui disait ''Tas de muscle'' l'ennervait! Si lui était un tas de muscle, alors elle était une ogresse! Une petite ogresse sans défense, peut-être, mais une ogresse! Sa musculature ne lui avait pas enlever la grâce elfique qu'il avait irriter et son corps n'était probablement pas aussi gros que le tiers des pirates que cette petite sotte côtoyait en tout temps! Il ne perdait pas encore son sang froid, mais il était fatigué. Les sarcasmes voles bas, mais là, sois elle lui répondait, sois elle passais au claques (Ce qu'une partie de lui espérait, juste pour taper sur quelque chose.) Ou bien sois elle lui indiquait le chemin vers le port en générale avec son sarcasme habituelle. De toute façon il s'en foutait comme de sa première dent qui, d’ailleurs, avait en fait plus d’intérêt que la pirate jusqu'à maintenant. Il attendit la réponse avec le regard froid comme la glace qui donnait l'impression au gens qu'il lisait leur âmes en replaçant son manteau. Autant pour mieux se battre si ça en venait au baffes que pour pouvoir partir par les toits si elle ne répondait pas. Ça serais plus rapide que les ruelles. Il replaça une mèche de cheveux venu mourir sur son front en attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Ven 3 Jan - 12:22


    Il paraissait exaspéré par mes réponses et de lire cette exaspération dans ses yeux, sans ses mimiques, je trouvais ça particulièrement amusant. Oui, je le savais, j'étais incorrigible. C'était une partie de mon charme, avec toute la modestie des pirates, bien évidemment.

    - Oui, dans les ports, je sais, je sais aussi que les bateaux pirates ne gardent pas leur drapeau élevés lors d’arrêts, donc le bateau sera pareil à n'importe quel autre.

    Perspicace le bonhomme !

    Et qu'en était-il de l'équipage ? Serait-il semblable à celui d'un navire de commerce, mon brave ?

    - Non, je ne veux pas particulièrement te revoir, et si tu veux savoir, je suis aussi irrité par cette perte de temps. Au moins, nous étions d'accord sur un point.

    Pourquoi restait-il là alors ? Pour trouver le port il suffisait d'écouter les cris des mouettes et d'aller dans le sens contraire au vent puisque c'était connu, ces derniers venaient toujours de l'océan dans cette région.

    Un oiseau vola dans le ciel dégagé, me faisant lever les yeux avant qu'ennuyé, mon regard redescende sur mon interlocuteur.

    - Ensuite, je me fous éperdument de ce que tu crois. Les pirates ont besoin de médecins, de canonniers, d'un équipage, quoi ! Bref, Je peux performer à n'importe lequel de ces deux postes avec assez de talent.

    - Les navires pirates accostant à Akeraï dans les prochains jours appartiennent à Nuhada John Long Silver et pour faire parti de la commanderie, je peux t'assurer que nous ne manquons de rien.

    Je me décollais du mur d'une impulsion du pied, décroisant mes bras et m'approchais du jeune homme.

    - Finalement, et pour répondre à l'insulte silencieuse de ton regard, je ne suis pas prétentieux pour rien, puisque je suis un demi-elfe et que j'ai vécu 69 ans, non ça ne parait pas...

    Vieil homme pardon. Ahah...

    - ... Non mes oreilles ne seront jamais pointues et non je n'apprécie pas particulièrement les elfes ! Tu en as d'autre, des questions faciles comme ça où si on s'entend pour la première fois sur le fait que l’intérêt de cette conversation est disparu la première fois que nos regards se sont rencontrés ?

    Je hochai la tête. Je n'étais plus qu'à un mètre de lui et à cette distance il me suffisait de dégainer mon sabre pour lui ouvrir la gorge mais l'heure n'était pas au massacre. J'avais déjà perdu assez de temps et quant bien même je n'avais pas d'heure pour mon semblant de rendez-vous, je n'avais pas non plus toute la journée pour bavarder inutilement car le navire de Nuhada ne m'attendrait pas une seconde pour prendre le large. Je le savais.

    - Bien. J'ai une autre question.

    Je croisai mes mains dans mon dos, baissant le menton et le regardant du coin d'un oeil vert émeraude. Puis je fis un pas et commençai à lui tourner autour, comme faisant les cent pas, lentement, regard sur le sol, rôdant comme un semblant de prédateur.

    - Que sais-tu sur la guilde des Assassins ? Si tu m'apprends des choses, je peux peut-être répondre sérieusement à ta question. Je peux même te pistonner concernant ton accession à une fonction sur un navire pirate mais ça ne va dépendre que de ta réponse à la mienne, évidemment.

    Je venais de finir mon tour et c'est alors qu'en relevant juste les yeux, je lui lançais un :

    - Alors, que dis-tu ?


Hors RP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Dim 5 Jan - 22:06

- Bien. J'ai une autre question. Que sais-tu sur la guilde des Assassins ? Si tu m'apprends des choses, je peux peut-être répondre sérieusement à ta question. Je peux même te pistonner concernant ton accession à une fonction sur un navire pirate mais ça ne va dépendre que de ta réponse à la mienne, évidemment. Alors, que dis-tu ?

Cette fois, Kayle resta bouche grande ouverte... La guilde!? Bien sur, il avait des infos, la guilde des assassins achetait parfois les services d'un mercenaire, mais elle croyait quoi, qu'il allait dire TOUT ce qu'il savait? Il était pas stupide non plus... Il refermas sa bouche et passa une main dans ses cheveux avant de répondre.

- Et bien.... Hum... Il y en as des choses à dire... Quel genre de trucs tu veux savoir, déjà?

Bon, il pouvait pas TOUT dire... Mais certains renseignements pourrais être divulguer... Il pensait qu'ils pouvait l'être, du moins... Et bon, sinon un autre mercenaire aurait vite fait de lui donner des renseignements bien pires, il serait vite mort, mais il les aurait quand même divulguées. Maintenant il suffisais de savoir ce qu'elle voulait savoir...

Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Maar
Divin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 20/02/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/ Akeraï/ Pirates
Âge: 34 ans (819)
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Sam 15 Mar - 18:49

Ah... quel délice... Ma question l'avait tant surpris qu'il en resta bouche bée. Ferme la bouche, bonhomme, tu vas gober une mouche. Et ce n'était certainement pas les mouches qui manquaient sur cette scène désolée de carnage. Je quittai des yeux les corps aux organes à l'air. C'était l'heure de manger et regarder et surtout sentir la mort n'était pas prescrit.

Gêne.

Évidente réalité que m'imposa la vue du mouvement que sa main venait d'esquisser. Main qui venait, hésitante, de monter à son visage et de finir par passer dans la finesse de ses cheveux. Le flottement dans sa voix et son hésitation dans sa prise de parole venaient confirmer mon analyse.

- Et bien....

Et moi, tout sourire, je me délectais de son incertitude.

- Hum...

Oui ? Tu es sur la bonne piste mon gars.

- Il y en a des choses à dire...

C'était parce qu'il y avait énormément à savoir. Et je voulais en savoir le plus possible. C'était connu : le savoir était le pouvoir. Or, savoir pourrait m'être grandement utile pour mon futur petit rendez-vous. Je ne perdais pas le nord et mes objectifs. Jamais. C'était fondamental. Le cap devait être gardé selon les calculs établis.

- Quel genre de trucs tu veux savoir, déjà ?

Je souriais encore, une flamme nouvelle dans les yeux.

- Tout dépend de toi, en réalité. Quelles informations mériteraient qu'en retour je te conduise à un navire, selon toi ?

Je penchai la tête sur le côté.

- Sachant que je suis en mesure que vérifier leur véracité dans l'après-midi et que si je m'aperçois que tu m'as dupée, tu peux dire adieu à tes rêves de voyages et d'aventures sur le meilleur des bateaux de ce monde.

Pause.

- Ah et... bien évidemment, si tu me dis des choses que je connais déjà... ça réduit aussi fortement la probabilité que je t'y conduise. Je te donne deux chances ! C'est beaucoup deux chances, je suis de bonne humeur.
"Deux chances pour me dire quelque chose que j'ignore. Si tu échoues, nos routes se séparent ici et tant que je ferais partie de la commanderie, jamais tu ne pourras monter dans notre équipage. Dommage pour toi, je compte y rester encore longtemps.
"Ou alors... tu choisis maintenant d'éviter de répondre et de te fermer la porte et tu te débrouilles tout seul pour y entrer.


Nouvelle pause. Sourire carnassier.

- Risqué pas vrai ? Allons, je suis sûre que tu aimes la prise de risques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]   Sam 15 Mar - 21:19

Note HRP très importante à propos de ce RP:
 


****Lis la note HRP, S.V.P. ****
Revenir en haut Aller en bas
 

Une virée remarquée, Un commencement. [RP Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Kaval viré
» Comme vous l'avez remarqué.
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Lyra M'angil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Royaume d'Akeraï :: Akeraï :: Quartiers mal famés-