C H A T



 

Partagez | 
 

 En vue de nouveaux horizons [Sha']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nande'Dareloth
Mortel
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 20/04/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Guérisseur
Âge: 130-140 ans
Signes particuliers: Il porte toujours un diadème sur la tête

MessageSujet: En vue de nouveaux horizons [Sha']   Mer 7 Aoû 2013 - 12:34

Après avoir laisser Sasnir, j'embarque dans le prochain navire qui se dirige vers les îles de Feïral. Un humain désespéré cherchait des volontaires pour soutenir des médecins là-bas. Apparemment, des élèves ont perdu le contrôle de leur magie et sont tous tombés successivement malade... D'après ce qu'il disait ce n'était pas très reluisant : vomissement, diarrhée... Bref, le train quotidien d'un guérisseur non ?
Dans un soupire navré, je fis mes aurevoirs à l'historien, un homme que je n'oublierais pas de si tôt, en lui promettant que l'on se reverrait un jour. Sans aucun doute...
Cet homme m'a ouvert l'esprit sur des souvenirs auquel je n'avais pas accès... Pas vraiment, en tout cas ils étaient bien enfouis dans mon inconscient.
Lorsqu'il me parla du monastère dont je fais souvent des rêves ou encore les historiens eux-même...

Sur le bateau, regardant à l'horizon, je m'égare dans mes pensées. Je me suis fermé à l'afflux d'informations de peur de... La peur de quoi exactement ? Me souvenir ?...
Plus j'avance, plus je recouvre mes capacités d'autan, mes souvenirs du passé et j'avais peur oui, peur de redécouvrir qui j'étais.
Je regarde mes mains. Ces faiseuses de feu... Encore une fois, en ville, j'ai montré que j'étais capable de faire de la magie. Mais d'où un guérisseur sortait de telle connaissance en magie ? Je n'en ai aucune idée et la réponse est à trouver dans mon passé.
Car en effet, aucun guérisseur n'apprenait cela au cercle.

Le Monastère d'Aruil...
Il faut que je m'y rende. Il faut que je trouve l'itinéraire.
Et me rendre chez les cartographes pour régler un souci de maladie provoqué par la magie de débutants me permettra peut-être de leur demander une carte ou un guide. Ou au moins des informations...
Je l'espère.


Ooooh, les îles de Feïral. On s'approche mon cher Feu


C'est avec admiration que je les vois apparaître, dans un halo de lumière du soleil levant. Magnifique ! Ce petit joyeux servait pour les transports et gardait également des ports, d'après un marin du bateau. Il me montre du doigt l'île légèrement en retrait, là où pointe une tour. C'est là que nous nous rendons.
Je lui souris. Je dois avouer que les humains cachent des perles de beautés époustouflantes. Je ne pensais pas que des êtres qui ne vivaient pas plus vieux de 80 ans pouvaient créer des merveilles dont l'âge touche moins vite. Feïral, cette tour, Quentaïn également avait su me charmer.
A côté, Enetari avait une tout autre beauté, moins rocailleuse ou parsemé de dorure, mais plutôt sauvage, naturelle... Si belle à mon coeur d'elfe.

Le bateau s’amarre au port des cartographes. Je remercie le capitaine et lui offre une compensation. Des potions de soin contre les problèmes liés aux trop longs voyages en mer, c'était toujours très utile.
Je descends et découvrit cette île. Elle avait un côté mystérieuse que j'aimais bien. Les jardins qui recouvrent la partie tout autour de la tour étaient radieux, et le village d'approvisionnement semblait paisible. La tour quand à elle rendait un aspect un peu plus sombre mais il fallait bien cela pour les cartographes. On devait se sentir bien pour étudier les cartes, j'imagine. J'étais plutôt adepte de l'étude et de la pratique dehors, en plein nature... Peut-être le côté elfique qui parle. Mais lorsque je regarde l'ensemble de l'île, j'ai une préférence pour le jardin, bizarrement, hein ?

On demande mon identité, je révèle seulement que je suis guérisseur et que je viens soutenir ceux déjà sur place, ayant rencontré un crieur d'informations à Feïral.
- Oh bienvenu, monsieur, s'incline le garde. Je vais quérir une personne qui vous amènera auprès des cartographes malades.

Et il disparait très vite, comme fouetté par le vent. Image étrange insufflé par des forces inconnues que je retire immédiatement de ma tête.


Hihihihi !


Hmmm... J'attends donc que le garde ou cette personne vienne me chercher, continuant d'admirer les jardins paradisiaques.

_________________


I am the Justice itself, you cannot judge me -la Main Ardente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaya Pyrius
Dieu de l'Origine
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 07/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral/Cartographe
Âge: 36 ans
Signes particuliers: Un papillon tatoué en haut de son buste.

MessageSujet: Re: En vue de nouveaux horizons [Sha']   Ven 9 Aoû 2013 - 10:24


    Une semaine.
    Et je commence déjà à tourner en rond…

    Posant un instant ma plume, je me redresse sur ma chaise et étire mes membres engourdi par la fatigue. Mon regard se tourne ensuite vers la fenêtre ouverte d’où pénètre un doux vent frai. Au loin, la mer renvoi au ciel sa lumière, créant un splendide miroir ou le monde e reflète. Poussant un petit soupir, je me penche de nouveau vers la carte que je suis en train d’améliorer.

    Et dire qu’à cette même heure je pourrai être sur les routes en direction du nord… Mais il a fallu que Melin s’absente pour une affaire en ville et me laisse le soin d’accueillir le guérisseur appelé pour soigner une bonne dizaine d’étudiant atteint par un mal magique. Ces gamins s’étaient trouvés au mauvais endroit au mauvais moment… En effet, pendant un court sur la magie des courant, un jeune a perdu le contrôle de son pouvoir et à déréglé le flux de ses camarade. Car comme beaucoup le savent, le corps humain est composé principalement d’eau. Cela n’a rien provoqué de très grave – quelques diarrhées et vomissements – mais cela ne semblait pas vouloir s’atténuer et nous ne savions comment traiter les maladies dues à la magie. Le guérisseur n’était donc pas de trop.

    Même s’il me privait e mon voyage dans le nord !

    Je passe une main légèrement énervée dans mes cheveux de feu et continue à tracer les fine lignes de collines sur un papier jaunit par les âges. Je n’avais cette nuit pas réussi à trouver le sommeil et de lourdes poches devaient s’être formées sous mes yeux.

    Génial…

    La frustration de ce non départ et la fatigue me rendait irritable… J’espère seulement que cela ne va pas trop se faire ressentir. Je déteste être désagréable en première impression. Mais je déteste aussi que l’on m’empêche de partir où je le souhaite.

    Et surtout quand je le souhaite.

    Dur dilemme…

    Trois coups secs sur le bois dur de la porte me font sursauter, manquant de foutre en l’air mon travail de précision. Je pousse un long soupir avant de me lever pour ouvrir.


    - Le guérisseur est arrivé madame.

    Je lui offre un petit sourire. Ce jeune garde n’apprendra donc jamais…

    - Je t’ai déjà dit mille fois de m’appeler Shaya. Allez, conduit moi à lui.

    Nous descendons trois étages avant de traverser le hall d’entrée. Là, grand et droit, nous attend un homme entièrement vêtu de blanc. Il ne m’en faut pas plus pour savoir à qui m’adresser. Posant une main légère sur l’épaule de garde, je lui offre un dernier sourire.

    [color=black- Merci Gaël, je vais pouvoir me débrouiller seule à partir d’ici.[/color]

    Il s’incline alors rapidement avant de reprendre son poste, lançant un dernier regard curieux au guérisseur en passant à côté de lui.

    - Soyez le bienvenu chez les cartographes guérisseur.

    Je lui tends une main amicale, mes lèvres se fendant en un sourire poli. Je remarque rapidement sa beauté presque irréaliste, son visage fin, ses oreilles allongées et ses yeux d’un bleu puissant.

    Un elfe.

    Cette découverte me fait sourire intérieurement. Je garde un très bon souvenir de tous les elfes que j’ai pu rencontrer. Le dernier en date étant un chevalier m’ayant soigné une mauvaise blessure. Et au fond, cela me rassure que ce soit un guérisseur de cette même race qui vienne ici.


    -Je vous remercie d’être venu aussi vite. Melin, notre chef de guilde, s’excuse de son absence. Je le remplace pour vous accueillir.  Je vais vous conduire auprès de nos malades.

    Et nous nous dirigeons vers le premier étage où les jeunes sont allongés.

    - Je ne sais pas si on vous à dit ce qu’il en était mais chacun d’eux ont était victime d’une magie non contrôlé. Il s’agit d’une magie de courant. Ils souffrent à présent d’une très légère fièvre ainsi que de diarrhées et vomissements chroniques. Nous espérons que ce n’est rien de grave.

    Je me recule finalement, lui indiquant d’un léger mouvement de tête qu’il pouvait commencer ses observations. Je vais alors me caller dans un coin, ma curiosité m’intimant de rester pour regarder.

    - Si cela ne vous dérange pas, puis-je rester pour observer un peu ? Je suis curieuse de nature…

    Nouveau sourire.

    Il m’a bien volé mon voyage. Alors j’espère au moins qu’il ne va pas me voler une occasion d’en apprendre plus sur les guérisseurs…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nande'Dareloth
Mortel
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 20/04/2013

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Elfe/Enetari/Guérisseur
Âge: 130-140 ans
Signes particuliers: Il porte toujours un diadème sur la tête

MessageSujet: Re: En vue de nouveaux horizons [Sha']   Jeu 12 Sep 2013 - 14:08

Le garde était parti bien vite, mais j'eus le temps de le suivre, de loin, trainant le pas pour profiter des pâturages de cette île. La Tour m'inspire quelque chose qui me semble familier, sans que je comprenne pourquoi. J'eus cette impression... de déjà vue. Droite, elle a ce côté sombre qu'on retrouve sur les architectures humaines, ainsi qu'une part très artistique que j'adorais. Angle droit, pointe, très "gothique" m'a-t-on dit, au contraire des elfes qui produisaient des bâtiments plutôt ondulé, épousant parfaitement les formes des arbres et respectant la nature alentour. Je ressens tout de même une part magique alors que je m'approche d'elle. Tous mes sens sont en éveille et je trouve cela... A la fois étrange et très excitant.

Une fois dans le hall, j'attends que l'on vienne me trouver. L'intérieur est décorée d'une façon très simple, ce qui ne me laisse pas de marbre car c'était déjà plus ouvragé que la plupart des villages que j'ai croisé jusque là. Soit... C'est moins impressionnant que la cité de Feïral, mais on ne peut comparer. Je me trouve, si j'ai bien compris, dans la Tour des mages, là où ces derniers apprenaient à se servir de leurs dons. Une école donc, et cela doit rester un endroit sobre et simple, j'imagine.
Je n'attends pas longtemps avant que le garde revienne avec une jeune femme. Cheveux rougeoyants, yeux jaunes dorés, très belle pour une humaine. Et elle possède un petit quelque qui m'assure qu'elle savait jouer avec la magie. Elle devait elle aussi sentir ce que j'étais. La question ne se pose pas, de toute manière, car les elfes sont des êtres foncièrement magiques.

Le garde passe rapidement à côté de moi, quoi qu'un peu retenu par cette étincelle, la curiosité, que j'ai su percevoir dans tous les regards des hommes qui me croisaient. Rares sont des elfes qui se baladent hors d'Enetari, quoi que pas aussi rare que cela, vue que j'en ai croiser quelque un déjà... Cela ne va pas me gêner, c'est bien que notre peuple s'ouvre avec eux. Ils ne sont pas plus mauvais que les autres, ils apprendront. Avec le temps...
Et en ce qui concerne la magie, nous sommes légèrement, voir largement plus doués qu'eux, sinon je ne serais pas présent ici.


~Pffff... Nande'Dareloth le modeste. Les elfes SONT dix fois, mille fois que dis-je, plus puissants que les humains~


J'eus un léger sifflement dans l'oreille lorsque la jeune femme me souhaite la bienvenu. Je chassa la gène en l'ignorant, pensant que ce n'était qu'une question de temps à s’habituer à un endroit empreint de magie.
Elle me tend la main... Je reste bêtement à la regarder avant de me souvenir que c'était une manière de dire bonjour. Je sens qu'elle me regarde, mais son sourire m'assure qu'elle connait mon espèce et j'espère que je ne les pas offusqué en trainant pour la saluer à mon tour.
Je lui rend un sourire amicale, et lui serre la main.
- Je vous remercie d’être venu aussi vite. Melin, notre chef de guilde, s’excuse de son absence. Je le remplace pour vous accueillir.  Je vais vous conduire auprès de nos malades.

Je n'eus pas le temps de répondre qu'elle commence déjà à me montrer le chemin vers les malades. Je la suis comme son ombre, ne pouvant toutefois m'empêcher de regarder autour de moi. Je suis curieux, cet endroit... m'inspire.
- Je ne sais pas si on vous à dit ce qu’il en était mais chacun d’eux ont était victime d’une magie non contrôlé. Il s’agit d’une magie de courant. Ils souffrent à présent d’une très légère fièvre ainsi que de diarrhées et vomissements chroniques. Nous espérons que ce n’est rien de grave.

"Une magie des courants" ? Le doute m'assaille. Qu'est-ce que c'est ? ... Je suis persuadé de la connaître, et pourtant j'ignorais tout comme si j'avais... Perdu la mémoire, pff au fond c'est cela !
J'ai surement dû le savoir un jour, avant de devenir amnésique. J'espère sincèrement que ce n'était rien de grave, tout comme elle, car si je ne me souviens même pas de la base de cette magie, j'aurais beaucoup de mal à aider ces pauvres malheureux.

Elle me montre la porte, et s'écarte. Je sais qu'elle n'est pas partit et me tourne vers elle.
- Si cela ne vous dérange pas, puis-je rester pour observer un peu ? Je suis curieuse de nature…

Son sourire génère un pareille à nouveau sur mes lèvres. Oui en effet, je connais bien cela.
- Cela ne me dérange pas, je n'oserais pas vous frustrer. C'est le moment d'en apprendre plus sur un évènement magique. Cela peut être intéressant..., finis-je, un peu songeur.

Je m'étais tourné vers les malades et je constate immédiatement les "dégâts". Les vomissement à répétition, ou encore des gens qui aidaient les mages atteints de la diarrhées à aller faire leur besognes... Ce qui revenait à dire qu'ils vomissaient par l'autre orifice. Je garde mon calme et commence à m'approcher vers les malades non agités. Un jeune mage qui se repose, me lance un regard alors que je tâte son ventre. Il met une main sur sa bouche, pris d'un doute, l'air paniqué. Compréhensif, je lui approche la bassine et il voulut sans doute me remercier. Mais à la place du mot, il se met à vomir amplement.
Je l'ais à peine touché...
Le pauvret se recouche, épuisé, tremblant d'une fièvre peu naturelle. Et me laisse en proie à l'interrogation.
Je vais vers une fille. Pas de fièvre, pas de vomissement, mais incapable de bouger. Elle me fixe, sourcils froncés. Je sens une tension, peut-être n'apprécie-t-elle pas les étrangers. Ou les elfes... Aussi étonnant que cela m'a parût, certains humains détestent au plus haut point les elfes sans réelles raisons...
Je lève les mains en signe de paix, elle ferme les yeux. Je pris le temps de la tâter elle aussi...
Deuxième patient, et rien qui m'indique que c'était une maladie disons, soignable. Comment soigner des patients atteint de ce mal ? Je vois bien que c'était physique, il suffit de voir dans quel état ils sont. Mais plus je tâte, plus je me rends compte que les plantes dans mon sac serviront seulement à les soulager.
Non à les soigner.

Je me relève, l'air contrarié. Je ne comprends pas comment c'est possible... A moins que... Je me tourne vers la jeune femme qui m'a amener ici. Il faut que je sache... Si je n'ai pas toutes les informations, je ne pourrais pas faire grand chose ici.
Je m'approche et la prend à part, parlant bas :
- Je ne voudrais pas mettre mal à l'aise ces gens, voilà pourquoi je préfère m'éloigner, commençais-je. Je peux très bien leur donner des plantes, cela ne me pose aucun problème. Mais cela ne fera que les soulager...

Je pris un air un peu navré et de la gêne se reflète également dans mon regard :
- Expliquez moi ce qu'il faut savoir sur la magie des courants, et je saurais déjà comment m'y prendre avec ces mages. Passons les détails de pourquoi je pose pareille question, car le temps nous est compté.

Je baisse un peu la tête en signe d'excuses. Loin de vouloir l'offenser ou lui mettre plus d'interrogation dans l'esprit, mais je n'arrive pas à me souvenir de tous ces détails. Il me fallait un petit coup de main, j'espère seulement que ça suffira à m'aider à avoir une espèce... d'idée lumineuse.
A ce moment de la discussion, l'on pouvait entendre les malades gémir et avoir des maux d'estomacs atroces. Je grimace et comprends l'urgence de traiter ces malades... Il faut faire vite, avant qu'il ne soit trop tard. Des hommes et des femmes s'approchent de moi rapidement et me regarde, l'air d'attendre des ordres. Je sors mon sac de plantes et commence à préparer ce qu'il faut pour soulager les malades.
Après quoi, je pose un long regard sur la jeune magicienne, attendant un cours improvisé.



Spoiler:
 

_________________


I am the Justice itself, you cannot judge me -la Main Ardente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaya Pyrius
Dieu de l'Origine
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 07/12/2012

Caractéristiques du mortel
Race/Nation/Guilde: Humaine/Feïral/Cartographe
Âge: 36 ans
Signes particuliers: Un papillon tatoué en haut de son buste.

MessageSujet: Re: En vue de nouveaux horizons [Sha']   Dim 13 Juil 2014 - 13:21

    Odeur nauséabonde.

    Le son peu mélodieux d’un estomac se vidant violement s’élève dans la salle où sont allongés une dizaine d’élève. Deux rangées de lits bordent une allée où plusieurs adultes vont et viennent, bassines et linges humides à la main.

    Quel carnage…

    Le nez légèrement plissé à cause des effluvent, je sens mon sourire vaciller. Celui du guérisseur prend le relais.


    - Cela ne me dérange pas, je n'oserais pas vous frustrer. C'est le moment d'en apprendre plus sur un évènement magique. Cela peut être intéressant...

    Je fronce les sourcils, amusée et intriguée. Son refus ne m’aurait en aucun cas frustrée, juste déçue, mais je suis en âge de comprendre ce genre de chose. Quant à la fin de sa phrase, il semblait lui-même curieux de découvrir sa magie. A croire qu’il ne savait pas ce qui l’attendait, ou ce qu’il pourrait faire. Après tout, je doute qu’il soit confronté régulièrement à ce genre de phénomène…

    Reculant d’un pas, je le laisse vagabonder dans la salle, l’odeur ignoble y flottant m’embrumant l’esprit.

    Nouveau vomissement.

    M’approchant d’une fenêtre, je l’ouvre en grand et, d’un discret mouvement du poignet, mes yeux se fermant, je fais rentrer un air nouveau dans la pièce, offrant une atmosphère plus agréable à la salle. Je peux de nouveau respirer pleinement. Laissant le battant ouvert et m’adossant au mur, je suis d’un œil curieux le jeune elfe.

    Il examine rapidement deux élèves, les touchant à peine. L’un lui vomit presque dessus et l’autre le regarde avec des yeux effrayés, ne pouvant plus bouger. Pauvre petite…

    Il revient finalement vers moi et m’entraine un peu à l’écart.


    - Je ne voudrais pas mettre mal à l'aise ces gens, voilà pourquoi je préfère m'éloigner. Je peux très bien leur donner des plantes, cela ne me pose aucun problème. Mais cela ne fera que les soulager...

    Je hoche légèrement la tête. Des plantes… Les guérisseurs n’utilisent donc pas la magie pour soigner ? Son regard gêné n’annonçait rien de bon…

    - Expliquez-moi ce qu'il faut savoir sur la magie des courants, et je saurais déjà comment m'y prendre avec ces mages. Passons les détails de pourquoi je pose pareille question, car le temps nous est compté.

    Je reste un instant surprise. Comment ne pouvait-il pas connaitre la magie des courants ? Il s’agit de l’une des quatre principales ! Je me mets à présent à douter de ses compétences de guérisseur. Et moi qui me réjouissais plus tôt d’avoir affaire à un elfe.

    Erreur ?

    Les gémissements de  plusieurs malades me font comprendre l’urgence. Laissant mes interrogations pour plus tard, je pousse un très légers soupir et, tout en le laissant travailler ses plantes, commence à lui  offrir les base de cette magie.


    - Pour faire simple et rapide, la magie des courants est liée à l’eau. Les personnes la possédant ont la capacité de diriger ce fluide à leur envie. Ces jeunes élèves se trouvaient dans un des cours leur enseignant cet art quand un étudiant, réalisant un exercice sur la manipulation d’un courant a perdu le contrôle de son pouvoir. Le corps étant composé principalement d’eau, nous pensons qu’il a déréglé les courant qui pourraient circuler à l’intérieur, d’où les vomissements et les diarrhées…

    Je prends un légère pause, lui laissant le temps de finir sa préparation avant de reprendre

    - Nous avons pensé faire intervenir un mage de courant maîtrisant parfaitement son art mais sa connaissance du corps humain est trop pauvre pour risquer toute intervention sans faire plus de dégâts. C’est pour cela que nous avons besoin de l’aide d’un guérisseur…

    Je laisse ma phrase en suspens. Puis, le doute commençant à grandir dans mon esprit, je lâche une dernière phrase.

    - Si vous avez besoin d’aide, je peux faire venir un mage de courant.

    Mon regard se pose sur l’elfe, essayant de capter la moindre de ses réactions et déterminer ou non s’il comprend de quoi je lui parle et surtout de voir s’il est capable, ou non, de nous aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En vue de nouveaux horizons [Sha']   

Revenir en haut Aller en bas
 

En vue de nouveaux horizons [Sha']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveaux horizons en phase d'aplatissement terminale.
» De nouveaux horizons, de nouveaux démons [PS Portes]
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]
» De nouveaux horizons
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guildes d'Aranor :: Sur la Terre :: Royaume de Feïral :: Les Îles de Feïral-